TOWER CITY : A Little Bit Of Fire

Il s'en fallut de peu pour que ce premier album de TOWER CITY ne vît jamais le jour. Longtemps, ce trio composé par les frères Saltis (Larry, le chanteur guitariste, et son cadet Heath, batteur et claviériste) et le jeune bassiste Tim Weiner a rencontré bien des problèmes, se trouvant ballotté de major en major à maintes reprises pour toujours en revenir bredouille. La poisse n'étant pas toujours éternelle, les péripéties du groupe trouvaient enfin une issue au milieu des années 90, grâce à Magnus Soderkvist, alors directeur artistique du jeune label allemand MTM, et auquel il convient de rendre hommage, eu égard au nombre de pépites qu'il extirpa des tiroirs à cette époque. Et il est bien question de pépite avec A Little Bit Of Fire, cette collection de hits rock mélodique déversés en flux quasiment continu. Un album un peu hors du temps, un peu au dessus des modes, assez intemporel par sa qualité d'écriture et sa sobriété. Un clavier marié intelligemment à des guitares mordantes, des parties vocales expressives, fin compromis entre les cadors d'autrefois et la sobriété des meilleurs chanteurs plus contemporains. Ce compromis entre deux époques est indubitablement la clé de tout l'album : d'un côté les vertus euphorisantes des années 80 et de l'autre, la modération de son temps. Bien rude qui ne frissonnera pas d'un poil sur des titres comme Talking To SarahStop Runnin' (hérité de la brève collaboration du groupe avec l'ex-STREET Mike Slamer), I'll Sleep Tonight ou Ain't Nobody To Love... entre autre...

Tracklist : 
01. Talking To Sarah
02. Little Bit Of Fire
03. Ain't Nobody To Love
04. I'll Sleep Tonight
05. Moonlight
06. Surrender
07. Closer To The Heart
08. Stop Runnin'
09. When It All Falls Down
10. Something About You
11. Hooked On Hope
12. Down All Night
13. Love And Money


Line-up :

Larry Saltis (chant + guitare)
Tim Weiner (basse)
Heath Saltis (batterie + clavier)

Année : 1996
Label : MTM
Production : Tower City


HONEYMOON SUITE : Racing After Midnight

Près de trois années après le mémorable The Big Prize, les canadiens de HONEYMOON SUITE s'envolaient pour Los Angeles, rejoindre le producteur de VAN HALEN Ted Templeman, choisi pour succéder au non moins fameux Bruce Fairbairn. Autre changement, dans le groupe cette fois, où l'on ne retrouvait plus le très talentueux Ray Coburn (auteur entre autre de l'énorme hit Feel It Again sur le précédent cd), le claviériste ayant laissé sa place à l'ex THE SPOONS Rob Preuss en 1986. Malgré ces changements importants, on ne peut pas dire que Racing After Midnight prenait une direction très différente de son prédécesseur, on restait dans un rock FM frais et racé, et les hits tombaient encore à la pelle, même si ce disque semble globalement un peu moins homogène que The Big Prize. Au rayon des cartons potentiels, on citera d'abord le mid tempo FM Cold Look (où je serais tenté de voir une nouvelle fois quelques similitudes avec l'univers de VAN STEPHENSON), mais aussi le très enjoué Looking Out For Number One, ou encore Other Side Of Midnight et ses riffs bien appuyés. On notera enfin la ballade éthérée Lethal Weapon, utilisée comme son nom l'indique en générique de fin du premier volet du film « L'arme fatale »), pour finalement constater que ce troisième album confirmait tout le bien qu'on avait pu penser du groupe en 1985. Le succès commercial du groupe, pourtant, ne dépassera guère les frontières du Canada.

Highlights : Cold Look, Other Side Of Midnight, Looking Out For Number One, Lethal Weapon, Fast Company...


Tracklist :
01. Lookin' Out For Number One
02. Long Way Back
03. Cold Look
04. Love Fever
05. Other Side Of Midnight
06. Love Changes Everything
07. It's Over Now
08. Fast Company
09. Tears On The Page
10. Lethal Weapon (remix)

Line-up :
Johnnie Dee (chant)
Derry Grehan (guitare)
Rob Preuss (clavier)
Gary Lalonde (basse)
Dave Betts (batterie)
+
Michael McDonald (choeurs)[2]
Bobby Lakind (percussions)
Ted Templeman (percussions)

Année : 1988
Label : WEA Canada
Production : Ted Templeman + Jeff Hendrickson


HONEYMOON SUITE : The Big Prize

Avec leur premier album, les Canadiens de HONEYMOON SUITE s'étaient imposés chez eux, mais ils avaient également commencé à taquiner les classements des meilleures ventes du géant voisin américain. Fort de ce succès, le groupe s'attaquait à son second album avec le renfort du producteur Bruce Fairbairn, tout juste un an avant sa collaboration avec BON JOVI sur Slippery When Wet, et peu avant son travail sur le retour fracassant de AEROSMITH avec Permanent Vacation. Le succès de cette collaboration est palpable dès les premières secondes, avec un The Big Prize au son plus soigné, une production soignée au service de compos encore plus abouties que sur le premier album. On retrouvait bien sûr le guitariste Derry Grehan à l'écriture, mais le chanteur Johnnie Dee et le claviériste Ray Coburn apportaient cette fois aussi leur pierre à l'édifice. Et bien leur en prit, car ce dernier signait entre autre l'hymne FM Feel It Again. The Big Prize reprenait la formule du précédent album, avec toujours cette richesse mélodique et cette alternance de titres bien rock comme les superbes Bad Attitude, Wounded ou One By One, et de morceaux plus doux, où le clavier prenait une place plus importante comme sur la superbe ballade What Does It Take. Un parcours sans faute, mettant en avant une certaine variété, comme sur l'excellent et très frais All Along You Knew aux discrets accents celtiques renforcés par la flûte de Ian Anderson des JETHRO TULL (avec qui Honeymoon Suite tourna l'année précédente). Probablement l'album le plus remarquable du groupe.

Highlights : Feel It Again, What Does It Take, Bad Attitude, Wounded, One By One, All Along You Knew...

Tracklist :
01. Bad Attitude
02. Feel It Again
03. Lost And Found
04. What Does It Take
05. One By One
06. Wounded
07. Words In The Wind
08. All Along You Knew*
09. Once The Feeling
10. Take My Hand


Line-up :
Johnnie Dee (chant)
Derry Grehan (guitare)
Ray Coburn (clavier)
Gary Lalonde (basse)
Dave Betts (batterie)
+
Ian Anderson (flûte)[*]

Année : 1985
Label : Warner Canada
Production : Bruce Fairbairn


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...