TOTO : IV

Après deux albums aux performances commerciales décevantes, TOTO se retrouvait au pied du mur et menacé par son label de se faire éjecter. L'heure n'était donc plus à prouver que Toto pouvait sonner comme un groupe de rock comme les Californiens avaient tenté de le faire sur Turn Back, mais bien à sauver les meubles. Et c'est à croire que la pression réussit plutôt bien au groupe, car il résultera de ce climat tendu l'un des plus brillants albums du groupe, un disque qui sonne comme une pierre angulaire de sa discographie, et pas seulement en raison du carton que ce quatrième volet fera dans les classements mondiaux avec plus de trois millions d'albums vendus rien qu'aux États-Unis — et six Grammy Awards raflés en 1983 —, et des certifications platine un peu partout dans le monde, dont en France). C'est d'abord l'identité musicale du groupe qui y trouvait plus que jamais sa référence : pas d'expérimentation plus ou moins progressive à la Hydra, un style recentré sur un savant dosage entre westcoast et AOR, et un niveau d'excellence mélodique que le groupe ne retrouvera que ponctuellement par la suite, parenthèse Joseph Williams exceptée. Il faut tout de même le rappeler : ce disque n'est à peu près constitué que de tubes en puissance, des incontournables Rosanna (dont on ne saura jamais vraiment si les paroles trahissent ou non le fantasme d'un David Paich — auteur de la chanson — lorgnant sur Rosanna Arquette, la conquête d'alors de son ami Steve Porcaro) et Africa à la superbe ballade sur fond d'arrangements de cordes I Won't Hold You Back ; de la suite AOR caviar Afraid Of Love / Lovers In The Night à la westcoast aux légers accents « blues »  (Make Believe), ou « soul »  avec We Made It et Waiting For Your Love sur lesquels la voix de Bobby Kimball dégage un charme que ne parviendra jamais à atteindre son remplaçant sur l'album suivant ; sans oublier le subtil It's A Feeling, signé et interprété par un Steve Porcaro dont on peut regretter qu'il n'ait pas renouvelé l'expérience sur tous les albums auxquels il a participé tant son style apporte encore un supplément de délicatesse au répertoire de Toto. Autrement dit, tout sur ce disque semblait écrit pour réaliser le carton depuis vérifié.

Tracklist : 
01. Rosanna
02. Make Believe
03. I Won't Hold You Back
04. Good For You
05. It's A Feeling
06. Afraid Of Love
07. Lovers In The Night
08. We Made It
09. Waiting For You Love
10. Africa

Line-up :

Bobby Kimball (chant + chœurs)
Steve Lukather (chant + guitare + piano + chœurs)
David Paich (chant + clavier + chœurs + arrangements de cordes et cuivres)
Steve Porcaro (chant + clavier)
David Hungate (basse)
Jeff Porcaro (batterie + percussions)
+
Lenny Castro (percussions)
Tom Scott (saxophone)
Jim Horn (saxophone)
John Smith (saxophone)
Jerry Hey (trompette)
Gary Grant (trompette)
Jimmy Pankow (trombone)
Mike Porcaro (violoncelle)
Roger Linn (programmation de synthétiseur)
Ralph Dyck (synthétiseur)
Joe Porcaro (percussions + xylophone)
Tom Kelly (chœurs)
Timothy B. Schmit (chœurs)
Marty Paich (arrangements de cordes)
James Newton Howard (arrangements de cordes + direction d'orchestre)
+
The Martyn Ford Orchestra

Année : 1982
Label : Columbia
Production : Toto


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...