SHADOW KING - s/t

A la fin des années 80, le chanteur Lou Gramm et Mick Jones prenaient leurs distances avec FOREIGNER pour se consacrer à des projets personnels. Gramm sortira deux albums et rencontrera un certain succès, notamment avec le second (Long Hard Look, en 1989), suffisamment en tout cas pour l'inciter à voler de ses propres ailes. C'est pourtant avec un autre groupe qu'il tentera de poursuivre sa carrière, après avoir annoncé son départ de Foreigner en 1990. SHADOW KING entre même dans la catégorie des « supergroupes » très à la mode du moment, eu égard au pedigree de la plupart de ses membres. Outre Lou Gramm, on retrouvait son vieux partenaire Bruce Turgon, que Gramm avait retrouvé quelques années plus tôt pour travailler sur ses albums solo, et avec lequel il avait déjà fait équipe dans BLACK SHEEP, dans les années 70. Le guitariste était loin d'être un inconnu lui aussi, car même s'il n'avait pas encore joint ses forces à DEF LEPPARD (pour lesquels il quittera — et condamnera — Shadow King quelques mois après la sortie de cet album), Vivian Campbell comptait déjà pas mal de collaborations fameuses dont plusieurs années passées avec DIO, un bref passage dans WHITESNAKE et un très bon album avec RIVERDOGS. Le moins connu de l'équipe était le batteur Kevin Valentine (et l'est demeuré). La voix de Lou Gramm étant très caractéristique du son de Foreigner, on ne s'étonnera pas de trouver de grosses similitudes avec le groupe fondé par Mick Jones, et il est probable qu'un goût pour le groupe phare de la carrière de Lou Gramm soit nécessaire à l'appréciation de ce premier et unique album de Shadow King. N'ayant pas d'intérêt particulier pour Foreigner, j'ai quelque peine à accrocher sur les mélodies de ce disque qui manquent à mon sens de singularité. Du hard FM typique du moment, plutôt porté sur les guitares (mais avec quelques touches de clavier ici et là), pas mal fichu, mais dont on ne retient pas de titre particulier, tous étant un peu coulés dans le même moule ; et c'est peut-être ce qui différencie le plus Shadow King de Foreigner, que Lou Gramm réintégrera peu après cette courte aventure, accompagné de son ami Bruce Turgon avec lequel il avait écrit neuf des dix titres de ce disque.

Tracklist : 
01. What Would It Take
02. Anytime, Anywhere
03. Once Upon A Time
04. Don't Even Know I'm Alive
05. Boy
06. I Want You
07. This Heart Of Stone
08. Danger In The Dance Of Love
09. No Man's Land
10. Russia

Line-up :

Lou Gramm (chant + chœurs)
Vivian Campbell (guitare + chœurs)
Bruce Turgon (basse + guitare + clavier + programmation + chœurs)
Kevin Valentine (batterie + chœurs)

Année : 1991
Label : Atlantic
Production : Keith Olsen



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...