QUARTERFLASH : s/t

La plupart des gens ont tendance à réduire QUARTERFLASH à leur tube mondialement connu, Harden My Heart. Mélodie à l'originalité indépassable sans doute, mais des quatre albums sortis entre 1981 et 1991, tous présentent un charme bien particulier, et valent la peine qu'on s'y attarde. Ce charme réside tant dans la qualité des mélodies et dans l'utilisation du saxophone que dans le chant de Rindy Ross dont les intonations rappellent souvent PAT BENATAR. Et il n'y a d'ailleurs pas que l'aspect musical qui peut évoquer la rockeuse new-yorkaise. Comme elle, Rindy Ross a toujours travaillé avec son mari, Marv Ross. Et la répartition de leurs rôles est similaire : madame chante, monsieur compose et accompagne madame à la guitare. Et toujours comme les époux Giraldo, le couple Ross est uni depuis une quarantaine d'années, ce qui tient du prodige dans un milieu aussi versatile que le « show-business ». C'est d'ailleurs vers la fin des années 70 qu'on trouve l'origine de Quarterflash, à Portland, dans l'Oregon. Le groupe — qui ne porte pas encore son nom définitif — résulte de la fusion entre deux formations locales : SEAFOOD MAMA et PILOT. C'est sous le premier de ces deux noms qu'il sort dans sa région son tube Harden My Heart pour la première fois. L'usage du saxophone combiné à la voix de Rindy Ross et à l'efficacité de la mélodie tout en progression font un carton, et le groupe est signé peu après par Geffen. Ce premier album — produit par John Boylan (BOSTON, LITTLE RIVER BAND...), dans la bibliothèque duquel le groupe trouve son nouveau nom — sort en septembre 1981 et hissera immédiatement Quarterflash aux sommets des classements avec une bonne réserve de tubes potentiels. Véritable groupe de rock sur un titre comme Find Another Fool (qui évoque les titres les moins rageurs des premiers albums de Pat Benatar, tout comme Valerie ou Try To Make It True), l'originalité du groupe tient dans son éclectisme et ses façons de touche-à-tout qui le poussent par exemple à inclure un solo de violon sur ce titre rock. Avec le guitariste Jack Charles au micro, le groupe propose une westcoast à la EAGLES sur la jolie ballade Critical Times, ou bien à la TOTO des débuts sur Cruisin' With The Deuce qui met l'accent sur une rythmique au piano, Et c'est encore à la westcoast qu'on se référera sur la ballade éthérée Love Should Be So Kind et ses sonorités de piano électrique, de même que sur Williams Avenue qui sur une rythmique funk termine l'album en apothéose, dans un vibrant final aux faux airs d'improvisation « live » mêlant saxophone, violon, guitare, clavier, etc... Bref,  toute l'artillerie qui fait le charme de Quarterflash.

Tracklist :
01. Harden My Heart

02. Find Another Fool
03. Critical Times
04. Valerie
05. Try To Make It True
06. Right Kind Of Love
07. Cruisin' With The Deuce
08. Love Should Be So Kind
09. Williams Avenue

Line-up :

Rindy Ross (chant + saxophone)
Marv Ross (guitare)
Jack Charles (guitare + chant)
Rick DiGiallonardo (clavier)
Rich Gooch (basse)
Brian David Willis (batterie + percussions)
+
Paulinho Da Costa (percussions)
Bruce Sweetman (violon)
John Boylan (chœurs)
Timothy B. Schmit (chœurs)

Année : 1981
Label : Geffen
Production : John Boylan



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...