JOHN WAITE : Mask Of Smiles

JOHN WAITE a rencontré un énorme succès en 1984 avec son single Missing You, tiré de l'album No Brakes. Numéro un des classements aux États-Unis, la chanson s'est imposée comme un classique, et nombre d'artistes plus ou moins dignes l'ont depuis repris. A peine plus d'un an après No Brakes sortait ce troisième album dont on peut se demander si sa sortie n'a pas été un peu précipitée sous la pression d'EMI. Le chanteur n'était par ailleurs pas au mieux moralement : séparé de sa femme, l'Anglais vivait à l'époque au jour le jour, dans un grand hôtel new-yorkais. Supputations mises à part, ce qu'on peut constater sur ce Mask Of Smiles, outre l'étrange allure du chanteur au dos de la pochette (où il apparaît dans un paysage lunaire vêtu comme une sorte de « raëlien »), c'est une perte de qualité mélodique en comparaison des deux précédents albums. Si ces derniers n'étaient pas d'une parfaite homogénéité, tous contenaient des titres extrêmement forts, et c'est précisément ce qui fait défaut sur ce Mask Of Smiles dont le principal charme réside dans la voix de son interprète, ce qui n'est, il est vrai, pas le moindre des atouts. Le label semble avoir peiné à en extraire un single, mais on ne l'excusera guère d'avoir choisi pour illustrer l'album l'un de ses titres le plus insipides. Every Step Of The Way n'est en effet pas le genre de morceau à privilégier pour faire découvrir le répertoire de John Waite. Mélodie AOR sans trop d'inspiration et paroles déballant tous les clichés sentimentalistes au point d'en être gêné pour le chanteur, on s'arrêtera plus volontiers sur quelques titres plus rock comme Laydown ou No Brakes qui, sans faire grimper aux rideaux, ont au moins le mérite de nous épargner la mièvrerie du premier titre. John Waite ne donne toutefois pas systématiquement dans la fadeur lorsqu'il aborde des tempos propres à la bluette, le genre a fait son succès par le passé et il s'en tire encore très honorablement sur des titres comme Welcome To Paradise, et plus encore Just Like Lovers qui, aidé par des arrangements au piano finement exploités, nous ramène à un niveau plus digne du talent du chanteur. Et puis n'exagérons rien non plus : si la déception est là, on est dans l'ensemble bien loin de l'attentat au bon goût. Au vu des prix pratiqués sur internet pour une édition cd, je me garderais simplement de recommander de casser sa tirelire pour acquérir cet album auquel il faudra préférer les deux précédents.

Tracklist : 
01. Every Step Of The Way
02. Laydown
03. Welcome To Paradise
04. Lust For Life
05. Ain't That Particuliar [reprise MARVIN GAYE]
06. Just Like Lovers
07. The Choice
08. You're The One
09. No Brakes

Line-up :

John Waite (chant)
+
John McCurry (guitare)
Tommy Mandel (clavier + synthétiseur)
Joey Vasta (basse)
Frankie LaRocka (batterie + percussions)
+
Johnny Thunders (guitare)
Richie Fliegler (guitare)
Bingo (guitare + chœurs)
Chuck Kentis (piano électrique)
Donnie Nossov (basse)
Carmine Rojas (basse)
Alan Childs (batterie)
Lenny Pickett (saxophone)
Steve Elson (cuivres)
Stan Harrison (cuivres)
Melanie X. (chœurs) [5]

Année : 1985
Label : EMI
Production : John Waite + Stephan Galfas


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...