FORTUNE : s/t

On trouve les origines de FORTUNE à la fin des années 70, lorsque les frères Fortune — Richard à la guitare, et Mick à la batterie — fondèrent leur groupe. Conduit à cette époque par la chanteuse Colleen Fortune — la femme du guitariste —, Fortune sortait en 1978 un album éponyme chez Warner. Le claviériste d'origine irlandaise Roger Scott Craig (ex-LIVERPOOL EXPRESS) et le chanteur Larry Greene — qui se retrouveront plus tard dans HARLAN CAGE — n'arriveront qu'en 1982, peu après le premier succès du groupe avec le titre Airwaves, enregistré sous le nom de Fortune Band pour la bande son du film The Last American Virgin. Rien de concret ne se produira jusqu'en 1984, date à laquelle le groupe se sépare, pour renaître à peine plus d'un an plus tard, motivé par un nouveau contrat sur le label Camel. Craig et Greene prennent alors les choses en main et composent quasiment tous les titres de ce qui deviendra cet unique album du groupe de Los Angeles, sous cette incarnation. Un sérieux manque de promotion et la faillite du label rendront longtemps ce disque introuvable (d'autant plus que Camel refusait de restituer les masters de l'album, rendant impossible sa réédition), mais très recherché dans le petit monde de l'AOR. Le manque fut comblé pour le vingtième anniversaire de la sortie du disque, en 2005, lorsque le groupe trouva finalement un moyen de le rééditer en autoproduction, complété de trois titres bonus (dispensables). Comme la photo actualisée du groupe à l'intérieur du livret l'atteste, beaucoup d'eau avait coulé sous les ponts depuis 1985, et lorsqu'on réécoute ce disque aujourd'hui, le premier obstacle à dominer est le son. La production de Kevin Beamish (REO SPEEDWAGON) a mal vieilli : beaucoup de réverbération, et le chant — déjà aérien — de Larry Greene paraît souvent un peu étouffé par la musique. L'album compte toutefois de bonnes chansons, aux refrains accrocheurs (98° In The Shade), dans un style AOR assez emphatique (Thrill Of It All, Smoke From A Gun, Bad Blood, etc...), voire parfois théâtralisé d'une manière rappelant vaguement STYX (certains passages de Dearborn Station ou l'entame du très bon Stormy Love qui rappelle les albums solo de GOWAN). Ce disque est donc loin d'avoir perdu tout son charme en trente ans. Quant à le considérer comme un incontournable de l'AOR : à mon sens, non.

Tracklist : 
01. Thrill Of It All
02. Smoke From A Gun
03. Stacy
04. Bad Blood
05. Dearborn Station
06. Lonely Hunter
07. Deep In The Heart
08. Stormy Love
09. Out On The Streets
10. 98° In The Shade
_________________

11. Home Free *
12. Breakin' Down The Door - live 1985 *
13. Heart Of Stone - live 1985 *

(*) Bonus réédition 2004

Line-up :
Larry Greene (chant + guitare)
Richard Fortune (guitare + chœurs)
Roger Scott Craig (clavier + chœurs)
Bobby Birch (basse + saxophone + chœurs)
Mick Fortune (batterie)
+
Steffen Presley (programmation)
Marc Greene (programmation)
Jimmy Hunter (percussions)

Année : 1985
Label : Camel / MCA [réédition Gypsy Rock Records 2004]
Production : Kevin Beamish



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...