ERIC MARTIN : I'm Only Fooling Myself

On ne peut pas dire que le premier album solo d'ERIC MARTIN ait franchement attiré les foules. Le chanteur avait beau y faire étalage de son talent, dans l'interprétation mais aussi dans l'écriture — à laquelle il avait pris une large part —, seul le single Information avait fait une apparition dans les classements du Billboard en 1985. Ce second album marque plusieurs changements, vraisemblablement imposés par une maison de disques en recherche de retour sur investissement. D'abord, Eric Martin ne signait plus la moindre chanson sur ce disque. Changement de producteur, également, ce I'm Only Fooling Myself étant confié à Richie Zito, qui sortait d'un grand succès avec EDDIE MONEY sur l'album Can't Hold Back, et avec lequel Eric Martin avait travaillé quelques mois auparavant pour la bande son du film Iron Eagle (These Are The Good Times est d'ailleurs repris sur ce disque). Le personnel était également renouvelé, avec la participation de musiciens aux noms au moins aussi prestigieux que sur le précédent album, comme les guitaristes Michael Landau (Maxus) et Tim Pierce (Rick Springfield), le batteur Mike Baird (Van Stephenson), le percussionniste au curriculum vitae bien garni Paulinho Da Costa, et toujours Ernie Watts au saxophone. Toutes ces mesures n'allaient finalement pas donner grand chose, d'un point de vue commercial en tout cas, car musicalement, bien que moins convaincant que le précédent album (il manque quelques titres véritablement forts), ce disque reste une jolie démonstration d'AOR aux accents « soul », avec un gros renfort de saxophone et bien sûr cette voix singulière et toujours très chaleureuse. Et si on ne se relèvera pas pour des titres comme This Is Serious (repris par MARILYN MARTIN sur l'album du même nom) — trop dépouillé pour séduire — ou Unfinished Business (co-signé par le duo CLIMIE FISHER) au refrain un peu trop répétitif, on se rattrape sur le très AOR These Are The Good Times, la ballade Everytime I Think Of You (que reprendra plus tard le groupe FM), ou encore la reprise de Crazy World Like This de PAT BENATAR qui, sans faire oublier l'originale, est finalement très séduisante dans cette déclinaison plus rock. La suite de sa carrière, c'est avec MR. BIG qu'Eric Martin ira la mener, et il faudra attendre plus de dix années avant de le voir donner une suite — un peu terne — à ce début de carrière solo très remarquable.

Tracklist : 
01. There Are The Good Times
02. If You Believe Me
03. Everytime I Think Of You
04. I Can't Relax
05. I'm Only Fooling Myself
06. Confess *
07. Unfinished Business
08. Crazy World Like This [reprise PAT BENATAR]
09. This Is Serious
10. Gonna Make A Lover Out Of You

Line-up :

Eric Martin (chant + chœurs)
+
Richie Zito (guitare)
Tim Pierce (guitare)
Michael Landau (guitare)
Rick Nowels (guitare + chœurs)
Gary Chang (clavier)
Charles Judge (clavier)
Arthur Barrow (clavier + synthétiseur + basse)
Ernie Watts (saxophone)
Danny Hull (saxophone)
David Boruff (saxophone)
David Woodford (saxophone)
Jerry Hey (trompette)
Gary Grant (trompette)
Kim Hutchcroft (saxophone)
Nathan East (basse)
Mark Chole (basse)
Mike Baird (batterie)
Mickey Curry (batterie)
Vinnie Colaiuta (batterie)
Paulinho Da Costa (percussions)
Joe Pizzulo (chœurs)
Julia Tillman Waters (chœurs)
Maxine Waters (chœurs)
Oren Waters (chœurs)
Phillip Ingram (chœurs)

Année : 1987
Label : Capitol [rééditions Spitfire 2000 / Rock Candy 2008]
Production : Richie Zito + Rick Nowels [*]



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...