CHRISTOPHER CROSS : s/t

Un artiste pourrait difficilement rêver début de carrière plus fulgurant que celui de CHRISTOPHER CROSS. Sorti à la fin de l'année 1979, alors que le chanteur n'avait pas encore trente ans, le disque rencontrait un succès immédiat et mondial, propulsé entre autre par le tube Ride In The Wind. Réussite un peu tardive pour ce natif de San Antonio au Texas qui sortait d'une dizaine d'années passées dans un groupe de reprises (Flash), mais succès fracassant avec plusieurs millions d'albums vendus et cinq Grammy Awards (dont ceux honorant le meilleur album, la meilleure chanson — pour la ballade Sailing et curieusement pas pour le tube susnommé —, et le meilleur nouvel artiste). Pourtant, l'album est un peu à l'image du physique de monsieur tout le monde du chanteur. S'il n'avait contenu le fameux Ride In The Wind, cette mélodie formidablement accrocheuse sur fond de rythmes exotiques (sur laquelle on retrouve les chœurs bien identifiables de MICHAEL McDONALD, de même que sur I Really Don't Know Anymore), ce disque passerait en effet un peu inaperçu, avec ses chansons qui au premier abord semblent agréables et parfaitement interprétées, mais au fond assez peu singulières (Say You'll Be Mine qui sonne un peu comme du EAGLES, The Light Is On...). Pourtant, on se laisse assez facilement séduire par cette mise en forme soignée et cette voix aérienne, par ces atmosphères ouatées propres au genre westcoast, et ces sonorités d'une époque où la vie semblait plus douce. Piano électrique, cuivres et arrangements de cordes ici et là sont notamment au menu de ce disque au charme subtil, que de nombreux amateurs de westcoast ont élevé au rang de classique, le titre phare de l'album pesant sans doute assez lourdement dans cette marque de reconnaissance. Et le fait est qu'il n'était pas à la portée du premier venu...

Tracklist : 
01. Say You'll Be Mine
02. I Really Don't Know Anymore
03. Spinning
04. Never Be The Same
05. Poor Shirley
06. Ride Like The Wind
07. The Light Is On
08. Sailing
09. Minstrel Gigolo

Line-up :

Christopher Cross (chant + guitare)
+
Larry Carlton (guitare)
Jay Graydon (guitare)
Eric Johnson (guitare)
Michael Omartian (piano + piano électrique + synthétiseur + chœurs)
Rob Meurer (piano + synthétiseur)
Andy Salmon (basse)
Tommy Taylor (batterie)
Lenny Castro (percussions)
Victor Feldman (percussions)
Chuck Findley (trompette)
Jim Horn (saxophone)
Jackie Kelso (saxophone)
Tomás Ramírez (saxophone)
Don Roberts (saxophone)
Lew McCreary (trombone)
Assa Drori (direction d'orchestre)
Valerie Carter (chant) [3]
Don Henley (chœurs)
Michael McDonald (chœurs)
Nicolette Larson (chœurs)
Myrna Matthews (chœurs)
Marty McCall (chœurs)
Stormie Omartian (chœurs)
J.D. Souther (chœurs)

Année : 1979
Label : Warner
Production : Michael Omartian



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...