ALANNAH MYLES : Rockinghorse

Au vu du succès rencontré par le premier album en 1989, il n'y avait pas de raison de changer grand chose à une formule qui avait si bien payé. ALANNAH MYLES revenait donc entourée d'une équipe quasiment identique : Christopher Ward et David Tyson pour l'écriture, ce dernier assurant toujours la production. Quelques changements parmi les musiciens, mais les guitaristes Kurt Schefter et David Wipper (qui resteront fidèles à la chanteuse par la suite) étaient encore de la partie. On pouvait donc s'attendre à une réplique du précédent album. Pourtant, le changement d'époque en cours (et peut-être aussi l'état d'esprit de la chanteuse, qui sortait d'une relation avec Robert Plant) apportait quelques modifications sensibles, et si des titres comme Make Me Happy, Love In The Big Town, ou encore Tumbleweed et l'acoustique Rockinghorse (qui conclut l'album comme le précédent), avec leur fond de blues — notamment dans les guitares —, si ces titres auraient parfaitement pu figurer sur le premier album, on constate par ailleurs un changement d'atmosphère, à commencer par le premier titre, le très bon Our World Our Times et son ambiance un peu plus sombre, plus mélancolique. qu'on retrouve d'une manière plus évidente encore sur la superbe ballade Song Instead Of A Kiss sur fond d'arrangements symphoniques, une chanson écrite sur la base d'un poème de Robert Priest, mis en musique par Alannah Myles et sa partenaire d'écriture Nancy Simmonds. Constat assez similaire sur les très accrocheurs Lies And Rumors ou Livin' On A Memory, malgré, sur ce dernier, une tonalité blues acoustique pas franchement étrangère à l'orientation choisie trois années plus tôt. Une chose, en tout cas, n'avait pas changé, et c'est bien sûr la voix d'Alannah Myles, toujours aussi parfaitement en place, joliment éraillée et prompte à enflammer ses chansons, bien qu'optant généralement pour un registre plus posé que par le passé. Rockinghorse, d'une certaine manière, se présente comme un album un peu plus mature que le précédent. D'un niveau mélodique comparable, l'album peinera toutefois à s'imposer commercialement.

Tracklist : 
01. Our World Our Times
02. Make Me Happy
03. Sonny Say You Will
04. Tumbleweed
05. Livin' On A Memory
06. Song Instead Of A Kiss
07. Love In The Big Town
08. The Last Time I Saw William
09. Lies And Rumors
10. Rockinghorse

Line-up :

Alannah Myles (chant + chœurs)
+
Kurt Schefter (guitare)
David Wipper (guitare acoustique + mandoline)
Buzzy Feiten (guitare) [5]
David Tyson (clavier + basse + chœurs)
Will Lee (basse)
Denny Fongheiser (batterie)
Jorn Andersen (cymbales) [1]
Larry Williams (saxophone)
Greg Smith (saxophone)
Gary Grant (trompette)
John Elefante (chœurs)
Mark Free (chœurs)
Tommy Funderburk (chœurs)
Christopher Ward (chœurs)
Rose Stone (chœurs)

Année : 1992
Label : Atlantic
Production : David Tyson



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...