TOTO : Hydra

Fort du grand succès rencontré par le premier album (écoulé à plus de deux millions d'exemplaires pour le seul marché nord-américain), TOTO entrait en studio au début de l'année 1979 avec des ambitions semble-t-il revues à la hausse. D'un point de vue de musicien, du moins, car le public, lui, avait été pleinement comblé par le précédent disque et son nombre conséquent de singles à l'efficacité mélodique éprouvée, à commencer par l'indémodable Hold The Line qui garde les faveurs d'un public multigénérationnel, près de quarante ans après sa sortie. Ce succès commercial, Toto prenait le risque de l'hypothéquer en proposant un disque un peu plus complexe et d'accès moins immédiat comme l'atteste le premier titre, Hydra, d'inspiration westcoast et marqué du sceau du groupe, mais développée sur une structure progressive en plus de sept minutes. Ouvrir un disque de cette manière comportait quelques risques, d'autant que St. George And The Dragon confirmait un peu cette orientation avec ses changements permanents de ligne mélodique. Plus conventionnelle, la ballade westcoast « 99 » (aux paroles inspirées par le film de George Lucas THX 1138) et la plupart des titres suivants remettent un peu le groupe en ordre de marche pour la conquête d'un plus large public, avec une mention toute spéciale aux titres les plus rock de l'album, qui sont à mon sens les plus réussis de ce disque : All Us Boys (dont les couplets paraissent, a posteriori, assez visionnaires de ce qu'allait devenir le rock quelques années plus tard) et le superbe White Sister, sur lequel Steve Lukather faisait étalage de sa dextérité de guitariste dans un final assez furieux. Comme on pouvait s'y attendre, Hydra ne rééditera pas le succès du précédent album, mais il ne fait guère de doute qu'il s'agit d'un album de premier ordre dans la vaste discographie de Toto.

Tracklist : 
01. Hydra
02. St. George And The Dragon
03. 99
04. Lorraine
05. All Us Boys
06. Mama
07. White Sister
08. A Secret Love

Line-up :

Bobby Kimball (chant + chœurs)
David Paich (clavier + chant + choeurs)
Steve Lukather (guitare + chant + choeurs)
Steve Porcaro (clavier + chant)
David Hungate (basse)
Jeff Porcaro (batterie + percussions)
+
Michael Boddicker (clavier)
Roger Linn (synthétiseur)
Lenny Castro (percussions)
Marty Paich (arrangements de cordes)

Année : 1979
Label : Columbia
Production : Tom Know + Reggie Fisher + Toto


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...