ROULETTE : Lifeline

ROULETTE est un de ces nombreux projets avortés dans les années 80 et ressuscités éphémèrement une dizaine d'années plus tard par un label de rock mélodique. Le label Escape avait en effet beau présenter Roulette comme un nouveau venu à la sortie de ce disque en 2001, le son, le style vestimentaire et capillaire des musiciens et à plus forte raison encore le style musical trahissaient l'origine de ce groupe de San Francisco. A l'écoute du premier titre, le superbe No Tellin' Lies, on peut d'ailleurs s'interroger sur les raisons de l'insuccès de ce groupe. Tout y est : des claviers pleins d'emphase, le chant remarquable de David Cremin — proche de Ernie White, surtout sur ce genre de titre AOR que AVIATOR aurait pu enregistrer — et surtout un sens de la mélodie admirable. C'est hélas quasiment tout ce que le groupe avait à proposer, peinant à se trouver une direction claire sur le reste de l'album qui fait des allers et retours entre hard FM (Victim Of Innocence, Lifeline), AOR un peu vieillot (One More Chance, Hangin' On The Line), et hard rock à la WARRANT (She Gets What She Wants, Party Dress) ou plus bluesy à la GREAT WHITE (la ballade Call Me), se cherchant une voie à suivre  sans jamais la trouver. Le chemin était pourtant tout indiqué, dès le premier titre...

Tracklist :
01. No Tellin' Lies
02. She Gets What She Wants
03. Victim Of Innocence
04. Party Dress
05. Call Me
06. Def, Dum & Blond
07. Lost And Found
08. Hangin' On The Line
09. Lifeline
10. One More Change

Line-up :
David Cremin (chant + guitare)
Chuck More (guitare)
Gil Gagnon (clavier)
Phil Bright (basse)
Jimmy Rehn (batterie)

Année : 2001
Label : Escape Music
Production : Jesse Bradman


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...