MITCH MALLOY : s/t

Originaire du Dakota du Nord, c'est sur la côte Est des États-Unis que MITCH MALLOY est allé s'aguerrir dans les années 80. En résulteront notamment des collaborations avec le claviériste David Rosenthal (futur Red Dawn) dans le projet Infinity, tendance AOR léger à la Toto (l'album enregistré au milieu des années 80 est finalement sorti en 2011), ainsi qu'une expérience plus hard dans MALLOY, dont les démos de 1988 sont sorties chez Now & Then en 2003. De ce dernier projet, Mitch Malloy récupérait deux titres, les très bons Forever et Problem Child. Ce morceau passait alors d'un hard rock couillu façon Firehouse dans sa version originale, à une jolie ballade acoustique, méconnaissable, une version qu'aurait pu interpréter un RICHARD MARX. Il ne faudrait toutefois pas en tirer de conclusion trop hâtive : le single et premier titre Anything At All donne le ton d'un album assez équilibré d'un point de vue rythmique, donnant une place de choix aux ballades mais sans en abuser. Ce premier titre nous présente également un chanteur à la voix assez chaude et puissante, parfois assez proche du timbre d'un Kelly Hansen (Hurricane, Unruly Child). Le physique de mannequin ne doit pas non plus nous tromper : Malloy est un musicien assez complet, compositeur (il co-signe tous les titres), chanteur maîtrisant techniquement son sujet, et jouant également un peu de guitare (les solos sont assurés par le réputé Michael Thompson sur l'album). Aidé d'une production d'une assez remarquable clarté — signée par un certain Sir Arthur Payson, que beaucoup soupçonnaient à l'époque de n'être qu'un pseudonyme de la machine à tubes DESMOND CHILD (Mitch Malloy l'a depuis démenti) —, Mitch Malloy délivrait de bons titres d'un AOR assez sobre, bien que poussant assez souvent sur sa voix, ce qui, à la longue, peut s'avérer un peu fatigant. On pourra également noter les arrangements soignés, dominés par la guitare (électrique ou acoustique) et usant parfois de cuivres, comme sur le très chaleureux Cowboy And The Ballerina (co-signé par Desmond Child), ou encore Mission Of Love. Gros temps fort de l'album, enfin : la perle AOR  Stranded In The Middle Of Nowhere relève encore un peu le niveau d'un disque dans l'ensemble agréable à écouter mais pas forcément incontournable pour autant.

Tracklist :
01. Anything At All
02. Mission Of Love
03. Nobody Wins In This War
04. Over The Water
05. Problem Child
06. Stranded In The Middle Of Nowhere
07. Music Box (interlude)
08. Cowboy And The Ballerina
09. Our Love Will Never Die
10. Forever
11. Mirror, Mirror

Line-up :

Mitch Malloy (chant + guitare)
+
Michael Thompson (guitare)
Kevin Dukes (guitare)
Tristan Avakian (guitare acoustique)[5]
Jeffrey Vanston (clavier)
Jai Wilding (clavier)
Hugh McDonald (basse)
Mickey Curry (batterie)
Jeffrey Hey (trompette + arrangements cuivres)
Gary Grant (trompette)
Larry Williams (saxo)
Daniel Higgins (saxo)
Michael Fisher (percussions)
Bekka Bramlett (choeurs)
Devon Meade (choeurs)
Tommy Funderburk (choeurs)
Yvonne Williams (choeurs)
Vinnie James (choeurs)
Carol Rowley (choeurs)

Année : 1992
Label : RCA
Production : Sir Arthur Payson



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...