JOHN EDDIE : s/t

Après une enfance passée en Virginie dans les années 60, JOHN EDDIE migrait un peu plus au nord, dans le New Jersey, pour y mener sa carrière de jeune chanteur. La légende dit qu'il rencontra un vif succès en faisant la tournée des clubs de la région, à tel point que BRUCE SPRINGSTEEN l'aurait fréquemment honoré de sa présence sur scène (on trouve du reste des participations du batteur Max Weinberg et du guitariste Nils Lofgren du E STREET BAND sur ce disque). De là, une connexion qui va de soi avec ce que les Américains appellent le « heartland rock », ce rock au parfum d'Amérique profonde, popularisé dans les années 70, notamment par le Patron susnommé (Just Some Guy, Romance). Un autre maître, que John Eddie a dû écouter religieusement dans sa jeunesse, est sans doute ELVIS PRESLEY, tant son chant, sur les titres les plus teintés rock'n'roll, en paraît imprégné. Cette coloration musicale, le chant contribue d'ailleurs aussi à la renforcer sur des titres comme Pretty Little Rebel et son côté JERRY LEE LEWIS. Ce premier album est en tout cas difficile à ranger dans une seule case, il présente entre autre une facette AOR de plutôt belle tenue sur Hide Out, Please Jodi ou Stranded, se glisse le temps d'un titre dans la soul des années 60 (Cool Walk) et va même au bout des racines du chanteur en se donnant l'accent « western » sur Busted. Le champ d'exploration est sans doute un peu vaste, mais il n'y a pour autant pas vraiment de quoi dérouter. Ce qui détournerait avec plus d'évidence de ce disque serait plutôt l'absence de titre véritablement inoubliable. De ce point de vue, le chanteur se rattrapera au moins avec un titre sur l'album suivant, le dernier avant fort longtemps.

Tracklist : 
01. Dream House
02. Pretty Little Rebel *
03. Hide Out
04. Just Some Guy *
05. Please Jodi
06. Cool Walk
07. Jungle Boy
08. Stranded
09. Waste Me *
10. Romance *
11. Buster
12. Living Doll

Line-up :

John Eddie (chant)
+
Joe Sweeney (guitare + piano + chœurs)
Mike Landau (guitare)
Ian MacLagan (piano + orgue)
Mitchell Froom (clavier)
Phil Chen (basse)
Max Weinberg (batterie)
+
Nils Lofgren (guitare) [*]
Jeff Silverman (guitare)
David Lindley (violon + guitare acoustique)
Greg Phillinganes (piano)
Mike Fischer (percussions)
Mike Gallo (chœurs)
Janine Gallo (chœurs)
Pat Maloney (chœurs)
Stephen Sell (chœurs)
Bill Drescher (chœurs)
+
The Heart Attack Horns

Année : 1986
Label : Columbia
Production : Bill Drescher



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...