BAD ENGLISH : Backlash

En regardant les crédits des compositions du premier album, on pouvait déjà deviner les faiblesses qui auraient raison deux ans plus tard de ce beau projet que fut BAD ENGLISH. L'union de ces fortes individualités n'était pas tant fragilisé par les ego qui la composaient que par les aspirations divergentes de chacun de ses membres. D'un côté, John Waite — et probablement Jonathan Cain  — souhaitait plutôt ancrer la musique du groupe dans l'AOR ; de l'autre : Neal Schon et Ricky Phillips, de leur propre aveu, auraient aimé durcir le ton. Waite, qui plus est, devait avouer plus tard qu'il n'était guère à l'aise avec l'image du groupe qui, à en croire la photo illustrant la pochette du premier disque, cherchait à s'aligner sur les modes capillaires du moment (de manière peu avantageuse pour le chanteur qui avait manifestement été victime d'un brushing assassin juste avant la séance photo). Toujours est-il que sur le premier album, on sentait Schon assez peu investi dans l'écriture, si ce n'est sur les quelques titres un peu hard en fin d'album. On peut imaginer que l'orientation de Backlash, plus recentré sur l'AOR, et encore une fois pas avare en ballades (les jolies Savage Blue et Time Stood Still — et ses parties de guitare acoustique aux accents hispaniques —, et les plus classiques The Time Alone With You et Make Love Last), ne lui donna guère envie d'autre chose que d'aller fonder HARDLINE avec le batteur Deen Castronovo, aux côtés des frères Gioeli qui, eux, ne regardaient pas à la dépense d'énergie. On peut regretter la fin en eau de boudin de Bad English en écoutant Backlash, car à l'image du premier, l'AOR était remarquablement servi, et particulièrement sur des titres comme Pray For Rain, Straight For The Heart ou même So This Is Eden et Rebel Say A Prayer. Des titres dans l'ensemble peut-être un peu moins intenses que ceux figurant sur le précédent disque, mais des titres forts qui, hélas, n'auront pas eu la moindre chance de briller, le groupe étant déjà aux abonnés absents alors que l'album n'était pas encore sorti du mixage.

Tracklist :
01. So This Is Eden
02. Straight To Your Heart
03. Time Stood Still
04. The Time Alone With You
05. Dancing Off The Edge Of The World
06. Rebel Say A Prayer
07. Savage Blue
08. Pray For Rain
09. Make Love Last
10. Life At The Top

Line-up :

John Waite (chant)
Neal Schon (guitare)
Jonathan Cain (clavier + chœurs)
Ricky Phillips (basse + chœurs)
Deen Castronovo (batterie + chœurs)
+
Mark Spiro (chœurs)
Tommy Funderburk (chœurs)

Année : 1991
Label : Epic
Production : Ron Nevison




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...