DON JOHNSON : Heartbeat

Profitant de l'énorme succès de la série policière « Miami Vice » dans laquelle il incarnait le rôle phare qui fit sa gloire autant qu'il le condamna à ne jamais s'en relever en tant qu'acteur, DON JOHNSON ajoutait une corde à son arc en 1986 en se lançant également dans la musique. A ceux qui pensaient qu'entre la comédie et le chant il faut choisir, sous peine de virer à un ridicule presque inévitable, Don Johnson s'appliquait à donner une belle leçon avec ce premier album. Le chanteur n'était à l'évidence pas un débutant, son timbre de voix fort original et ses facultés d'écriture (il co-signe Love Roulette et la superbe ballade piano / voix Can't Take Your Memory) poussaient même à s'interroger sur les raisons d'une si tardive carrière dans la musique. Non seulement Don Johnson prouvait qu'il savait admirablement bien chanter, mais il démontrait également qu'il savait aussi parfaitement s'entourer. A commencer par de formidables compositeurs comme TOM PETTY sur Lost In Your Eyes ou BOB SEGER sur le superbe Star Tonight (ballade acoustique sur laquelle on retrouvait ce vieux cowboy de WILLIE NELSON sur de belles harmonies vocales), mais également de musiciens d'égal renom comme Ron Wood (ROLLING STONES), STEVIE RAY VAUGHAN, ou encore Bill Champlin (CHICAGO) et BONNIE RAITT pour n'en citer qu'une partie. Il y avait bel et bien du beau monde sur ce Heartbeat, mais le vrai secret de la réussite est plus encore à chercher dans l'alchimie qui liait Don Johnson à ses compos, à l'osmose qui régnait dans le petit groupe qu'il avait constitué autour de lui (dont certains - comme le guitariste Chas Sandford - lui apportaient quelques perles mélodiques sous le bras), et plus que tout à l'extrême soin apporté à ses chansons. En seulement dix titres, on assiste à une démonstration d'AOR dans tout ce qu'il a de plus éclatant, du hit Heartbeat (fort d'une 5ème place au classement des singles aux USA) aux percutants Love Roulette (agrémenté d'un solo de Stevie Ray Vaughan), The Last Sound Love Makes ou Gotta Give Away, ce disque ne laissait aucune place à l'approximation. Mélodies facilement mémorisables, atmosphère en phase avec son époque, raffinée mais sans excès, refrains tranchants, tout était réuni pour faire de ce Heartbeat un classique du genre.

Tracklist :
01. Heartbeat
02. Voice On A Hotline
03. The Last Sound Love Makes
04. Lost In Your Eyes
05. Coco Don't
06. Heartache Away
07. Love Roulette
08. Star Tonight
09. Gotta Get Away
10. Can't Take Your Memory

Line-up :

Don Johnson (chant)
+
Chas Sandford (guitare)
Charles Judge (clavier)
Mark Leonard (basse)
Curly Smith (batterie)
+
Dickey Betts (guitare)
Bill Champlin (clavier + orgue + choeurs)
Willie Nelson (chant + guitare)
Stevie Ray Vaughan (guitare)
Ron Wood (guitare + choeurs)
Dweezil Zappa (guitare)
Earl Gardner (saxo)
Lenny Pickett (saxo)
Bonnie Raitt (choeurs)
Micky Raphael (harmonica)
Jamie Skylar (choeurs)
Michael Des Barres (choeurs)
Tamara Champlin (choeurs)

Année : 1986
Label : Epic
Production : Chas Sandford



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...