DANGER DANGER : s/t

Fondé en 1987 à New York, DANGER DANGER était d'abord l'oeuvre de deux copains de lycée, le bassiste d'origine française Bruno Ravel et le batteur Steve West. Bien que très peu connu à l'époque, Ravel avait déjà un passé assez riche, avec notamment des passages dans WHITE LION au tout début des années 80 (avant l'enregistrement de Fight To Survive), ou encore dans TALAS au sein duquel il succéda à Billy Sheehan en 1986 pour une courte période avant le split ; sans oublier une place dans le groupe de JOE LYNN TURNER en compagnie du futur guitariste de SAVATAGE Al Pitrelli qui fit du reste un passage par Danger Danger dans ses mois de gestation (c'est finalement Andy Timmons qui obtiendra le poste de guitariste, même si ce dernier n'arriva que vers la fin de l'enregistrement de ce premier album, la guitare étant majoritairement tenue par Tony Rey de SARAYA). West et Ravel s'avéraient être de remarquables compositeurs si on en croit la qualité des onze titres qu'ils signaient ensemble sur ce premier album, mais l'autre atout de choix de leur nouveau groupe était sans conteste le recrutement de l'ancien batteur de PROPHET au poste de chanteur. Ted Poley marquera durablement le groupe au fer rouge avec sa voix à la fois délicate, raffinée et en même temps totalement adaptée à l'esprit rock'n'roll fêtard de bon nombre de titres de ce premier disque, comme sur Naughty Naughty (l'un des plus grands succès commerciaux du groupe) ou encore Saturday Nite. Sur ces titres, la recette « D2 » était simple : un esprit purement rock à la BON JOVI de Slippery When Wet, relevé par cette voix facilement identifiable de Poley qui faisait de Danger Danger bien autre chose qu'un des nombreux suiveurs de l'époque. Et puis à côté de ces titres pleins de gaieté et propices au relâchement, les new-yorkais nous confectionnaient nombre de bijoux FM, comme la superbe ballade Don't Walk Away, ou encore le tout aussi remarquable Under The Gun dans un esprit très Bon Jovi des deux premiers albums (la présence de Lance Quinn à la production n'est pas un hasard) avec ses nappes de claviers et ce gros son propre mais mordant typique des années 80. En résumé, une alternance de titres légers et d'autres plus intenses et recherchés qui s'avérera payante. Danger Danger écoulera près d'un demi million d'exemplaires de ce coup d'essai sur le seul marché américain.

Tracklist :
01. Naughty Naughty
02. Under The Gun
03. Saturday Nite*
04. Don't Walk Away
05. Bang Bang
06. Rock America
07. Boys Will Be Boys*
08. One Step From Paradise
09. Feels Like Love
10. Turn It On
11. Live It Up

Line-up :

Ted Poley (chant)
Andy Timmons (guitare)[*]
Kasey Smith (clavier)
Bruno Ravel (basse + violoncelle)
Steve West (batterie)
+
Tony Rey (guitare)
Rick Valente (choeurs + harmonica)
Tony Reyes (choeurs)
Carol Brooks (choeurs)
Jeanie Brooks (choeurs)
Monica (sexy voice)

Année : 1989
Label : Imagine Records / CBS
Production : Lance Quinn



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...