PREVIEW : s/t

Formé autour de l'excellent chanteur Jon Fiore - qu'on retrouvera bien plus tard dans FIORE, avec une voix radicalement plus rauque (!) - par les frères Danny et Ernie Gold, PREVIEW fit ses armes en écumant les clubs du circuit New-Yorkais et de ses environs. Des premières parties prestigieuses suivirent assez vite (Southside Johnny...), puis vint le temps de l'enregistrement. Les premières démos circulaient et commençaient à intéresser nombre de labels lorsque le groupe fut présenté au célèbre directeur artistique John Kalodner, qui leur offrira les services du producteur star Keith Olsen (Pat Benatar, Rick Springfield, Fleetwood Mac...). Cette succession de bonnes rencontres ne s'arrêtera pas là. L'album enregistré, le groupe décrochait la première partie de PAT BENATAR sur la tournée Get Nervous. Le disque n'était pas encore sorti, mais le groupe commençait à goûter au succès devant des assemblées de plus de 15.000 personnes chaque soir. Preview obtenait malgré son absence de notoriété un bon retour de la part des fans de la rockeuse, succès qui aura du mal à se traduire ensuite par des ventes conséquentes, faute de promotion suffisante de la part de Geffen qui avait déjà dilapidé son budget à peaufiner le rendu de l'album dont l'enregistrement et la post production s'étaient éternisé (Keith Olsen, dans une interview donnée longtemps plus tard, prétend que les musiciens qui accompagnaient Jon Fiore n'ayant pas le talent de leur chanteur, il dut confier l'enregistrement à d'autres musiciens, non crédités sur l'album). Ce premier et unique album présentait en tout cas un AOR racé et frais, dans l'esprit de groupes comme SHELTER (la voix de Fiore n'étant à cette époque pas si éloignée de Joe Lamont) ou CHARLIE. Un subtil dosage entre guitares incisives et claviers cajoleurs. Et puis une bonne dose de petits hits comme Red Lights, Open Up Your Heart (tous deux appuyés par des riffs plutôt mordants pour le style), ou encore, dans un registre plus léger, All Night et So Blind. Les refrains étaient particulièrement travaillés, et sans dégager un gros hit fracassant, tous les titres ou presque avaient vocation à devenir de potentiels singles. C'est par exemple le cas de la ballade Running Back, ou des plus mordants Love Finds A Way - et ses claviers quelque part entre TOTO et BON JOVI - et Can't You See. On notera par ailleurs la présence du claviériste Alan Pasqua (futur GIANT / VAN STEPHENSON...) pour épauler Ernie Gold dans l'écriture de plusieurs titres. L'album finira par émerger timidement dans les charts, mais trop tard. Les retards de calendrier amèneront le groupe comme le label à progressivement lâcher prise. Un coup d'arrêt sera marqué par le départ de Jon Fiore (qui tentera une carrière solo un an plus tard, avortée avant la sortie d'un album, le seul témoignage de cette époque étant l'excellent morceau titre du film The Heavenly Kid), même si le groupe continuera à vivoter de nombreuses années durant avec une kyrielle de chanteurs en devenir : Louie Merlino (futur BEGGARS & THIEVES), Steve Augeri (futur TALL STORIES et bien sûr JOURNEY) et enfin Phil Naro (ex-TALAS...).

Tracklist :
01. All Night
02. Open Your Heart
03. So Blind
04. Running Back
05. Never Hold Back
06. Red Lights
07. Can't Stop The Feeling
08. Love Finds A Way
09. Can't You See
10. It's Over

Line-up :
Jon Fiore (chant)
Danny Gold (guitare)
Ernie Gold (clavier)
Skip Parker (basse)
Ed Bettinelli (batterie)

Année : 1983 (2006 pour la réédition)
Label : Geffen (Rock Candy pour la réédition)
Production : Keith Olsen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...