QUIET RIOT : s/t

De la discographie de QUIET RIOT avant ce sixième album éponyme sorti fin 1988, je ne retiens que Metal Health, et encore, pas tellement  l'album, mais surtout le titre, qui représente à mon sens, il est vrai, ce que le hard rock tendance heavy des années 80 a pu produire de plus remarquable. En un mot, je considère ce titre comme un hymne, mais d'un autre côté, son chanteur emblématique, Kevin Dubrow, me fatigue sur quasiment tous les autres titres de Quiet Riot. Alors quand en 1988 le groupe s'en sépara, il ne me vint pas à l'idée d'entamer une grève de la faim en guise de protestation. D'ailleurs,  l'affaire fut d'autant plus réglée qu'à cette époque j'entrais à peine au collège et qu'en dehors de Like A Virgin de Madonna, peu de choses avaient encore infesté mes chastes oreilles et j'ignorais tout de Quiet Riot. Bref, lorsque le groupe remplaça Kevin Dubrow par l'ancien chanteur de ROUGH CUTT Paul Shortino, sans vouloir fâcher les inconditionnels du défunt vocaliste, il me semble que Quiet Riot gagnait à la loterie et se dotait enfin d'un chanteur digne de ce nom. Naturellement, à changement de voix, changement de style, mais surtout de son. Tout en restant souvent orienté hard rock, d'inspiration à la croisée des années 70 et 80, l'album se distingue à mon sens par une subtilité que je n'avais jamais décelée avant cet album chez Quiet Riot. Avec notamment une poignée de « power ballads » magnifiques (Run To You et Don't Wanna Be Your Fool), l'album met souvent en valeur le timbre de voix éraillé et chaleureux de Shortino, capable du reste de briller également sur des titres plus corsés, nombreux sur ce disque (le très bon titre d'ouverture Stay With Me Tonight, Empty Promises, Coppin' A Feel, etc...), en les irradiant d'une agréable touche bluesy. Hélas pour le groupe, la participation de Shortino ne sera qu'une pige d'un seul et unique album, et double hélas, Shortino ne sortira à mon avis jamais plus d'album aussi fort ensuite. Certaines alchimies sont très éphémères.

Highlights : Don't Wanna Be Your Fool, Stay With Me Tonight, Run To You, Empty Promises...

Tracklist : 
01. Stay With Me Tonight
02. Callin' The Shots
03. Run To You
04. I'm Fallin'
05. King Of The Hill
06. Joker
07. Lunar Obsession (instrumental)
08. Don't Wanna Be Your Fool
09. Coppin' A Feel
10. In A Rush
11. Empty Promises

Line-up :
Paul Shortino (chant + chœurs)
Carlos Cavazo (guitare + chœurs)
Sean McNabb (basse + chœurs)
Frankie Banali (batterie + percussions)
+
Jimmy Waldo (clavier + chœurs)
Jimmy Johnson (basse)[1+9]

Année : 1988
Label : CBS / Pasha
Production : Spencer Proffer


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...