SIGNAL : Loud & Clear

Difficile gestation pour ce projet initié à l'origine par Peter McIan (MEN AT WORK, THE CITY), pour finalement laisser le bébé à ses collaborateurs, le compositeur Mark Baker et le bassiste Erik Scott (ex ALICE COOPER et IDLE TEARS). Mark Free se joignait au projet un  an après son départ de KING KOBRA, et de cet accouchement dans la douleur et des tergiversations concernant jusqu'au nom dudit projet (qui au départ se nommait The Fugitive Kind) allait naître ce qui est depuis reconnu par un grand nombre d'amateurs comme un classique du rock mélodique. Dans la carrière de Mark Free, cet album de SIGNAL est une suite assez logique à Thrill Of A Lifetime de King Kobra, qui marquait un net adoucissement en comparaison de Ready To Strike. Mais Loud & Clear va plus loin, et propose une collection de titres aux mélodies plus soignées, des compos souvent co-signées par de grands noms de l'époque tels BOB HALLIGAN (My Mistake) ou VAN STEPHENSON (la superbe ballade Wake Up You Little Fool). La voix de Free fait évidemment merveille dans ce registre : frisson garanti sur l'autre ballade This Love, This Time ou le mid tempo You Won't See Me Cry, et enthousiasme à tout rompre sur les deux perles placées en guise d'amuse-gueule (Arms Of A Stranger et Does It Feel Like Love). Pour conclure, une agréable bizarrerie vient en fin de parcours avec Go, qui figurait déjà sur l'album Surveillance de TRIUMPH sous le titre « Running In The Night » avec des paroles totalement retravaillées. Toutes ces réjouissances ne suffiront malheureusement pas : EMI lâchera le groupe trois mois après la sortie de l'album, et il faudra attendre une dizaine d'années pour le voir refaire surface grâce à l'excellent travail de réédition du label français Axe Killer.

Tracklist:
01. Arms Of A Stranger
02. Does It Feel Like Love
03. My Mistake
04. This Love, This Time
05. Wake Up You Little Fool
06. Liar
07. Could This Be Love
08. You Won't See Me Cry
09. Go
10. Run Into The Night 

Line-up :
Mark Free (chant)
Danny Jacob (guitare)
Erik Scott (basse + clavier)
Jan Uvena (batterie)

Année : 1989
Label : EMI (Axe Killer pour la réédition en 2000)
Production : Kevin Elson


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...