I-TEN : Taking A Cold Look

Quand deux compositeurs immensément talentueux comme Tom Kelly et Billy Steinberg unissaient leurs forces au sein d'un même projet, on était en droit de s'attendre à des merveilles. Les deux hommes ont entre autre à leur actif des succès aussi colossaux que Like A Virgin de MADONNA, plusieurs standards de PAT BENATAR (dont Sex As A Wheapon), CHEAP TRICK ou encore True Colors de CYNDI LAUPER. Certes, nous étions en 1983 et tous ces succès restaient à venir, mais tout de même, la liste en impose. Plus qu'un duo de futurs orfèvres des mélodies, I-TEN était également un conglomérat de cadors de la scène AOR / westcoast, avec les participations de Steve Lukather, David Paich et Steve Porcaro de TOTO, mais aussi Alan Pasqua (futur GIANT), Mike Baird et Dennis Belfield qu'on retrouvera tous trois un an plus tard aux côtés de VAN STEPHENSON. La comparaison entre le style de ce dernier et la musique rencontrée sur ce Taking A Cold Look serait d'ailleurs assez appropriée, particulièrement au niveau vocal. En y ajoutant une pincée de westcoast (I've Been Cryin'), des similitudes avec Toto dans les claviers ou les harmonies vocales (Quicksand), on obtient un portrait à peu près ressemblant de I-Ten. Avec une production solide et des mélodies donnant un intéressant aperçu du potentiel du duo, Taking A Cold Look n'est peut-être pas tout à fait le monument attendu, mais présente d'indéniables charmes. L'atmosphère générale du disque pour commencer, fraîche et touchante, mais sur le plan de l'écriture, on relève par ailleurs bien  peu de déchets. Les réjouissances dominent même très largement, avec le très pop et planant Lonely In Each Other's Arms (en dépit d'arrangements synthétiques ayant assez mal vieilli), I Don't Want To Lose You (repris plus tard par REO SPEEDWAGON) ou Time To Say Goodbye, et bien d'autres encore. Curieusement, cet album ne rencontrera pas le succès commercial escompté. Cette injustice sera réparée par la suite lorsque HEART reprendra la ballade devenue classique absolu Alone sur Bad Animals, tandis que les Canadiens de HONEYMOON SUITE réhabiliteront Taking A Cold Look sur leur excellent Racing After Midnight en 1988. La malchance ou le manque de promotion étaient sans doute les raisons principales de cet insuccès, car les compos de cet album collaient parfaitement à leur époque, tant dans l'esprit que dans l'exigence de qualité à tous les niveaux.

Tracklist :
01. Taking A Cold Look
02. Quicksand
03. Alone
04. Workin' For A Lovin'
05. Lonely In Each Other's Arms †
06. I Don't Want To Lose You
07. Time To Say Goodbye *
08. The Easy Way Out
09. I've Been Crying
10. Pressing My Luck

Line-up :
Tom Kelly (chant + guitare + clavier)
Billy Steinberg (chant + guitare)
+
Steve Lukather (guitare + clavier)
Alan Pasqua (clavier)
Mike Baird (batterie)
Dennis Belfield (basse)
David Paich (clavier)
Steve Porcaro (synthé + prog)
...

Année : 1983
Label : Columbia (Rewind pour la réédition en 2000)
Production : Keith Olsen + Steve Lukather



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...