BILLIE MYERS : Growing, Pains

Une carrière tient parfois à peu de choses. Celle de l'anglaise BILLIE MYERS débuta sur un banal plan drague en boîte de nuit, lorsqu'elle croisa la route d'un producteur manisfestement pas insensible à son déhanché. L'histoire ne dit pas si notre beau parleur obtint finalement ce qu'il était venu chercher, ce que l'on devine en revanche, c'est que d'un point de vue strictement financier, cette rencontre lui rapporta quelques juteux bénéfices. Présentée au compositeur star des années 80 DESMOND CHILD (qui produit l'album et co-signe 3 titres), la jeune femme semblait avoir une route toute tracée vers le succès, au moins grâce à un titre que chacun a probablement déjà entendu au moins une fois tant son succès fut grand à la fin des années 90 : le renversant Kiss The Rain, co-signé par Myers, Child, et Eric Bazilian de THE HOOTERS (qui joue sur la plupart des titres de l'album). La mélodie est restée, le nom de Billie Myers peut-être moins, et c'est injuste, car la jeune anglaise avait, en plus de ses aptitudes à écrire de bonnes chansons (elle co-signe tous les titres), ce qu'on appelle une voix, et pas une banale. Son chant plein de sensualité rappelle bien souvent Chrissie Hynde des PRETENDERS, ce qui n'est pas la référence la plus passe partout. Le fait est que sa voix transcende tous les titres de ce premier album qui, s'ils n'atteignent pas l'excellence de Kiss The Rain, renferment tous un charme particulier, et une originalité qui fait qu'on les retient vite, ce qui ne sera malheureusement pas le cas de l'album suivant. Aux dernières nouvelles, la chanteuse préparait son retour, reste à voir si elle parviendra à renouer avec le niveau de cet excellent Growing, Pains, ce qui est loin d'être assuré.

Highlights : Kiss The Rain en tête, le reste un peu derrière mais aucun titre faible

Tracklist :
01. Kiss The Rain
02. A Few Words Too Many
03. Tell Me
04. You Send Me Flying
05. Please Don't Shout
06. First Time
07. Mother, Daughter, Sister, Lover
08. The Shark And The Mermaid
09. Having Trouble With The Language
10. Opposites Attract
11. Much Change Too Soon

Line-up :
Billie Myers (chant + chœurs)
+
Eric Bazilian (guitare + basse + clavier + mandoline + programmation + chœurs)
Desmond Child (clavier + chœurs)
Peter Vale (guitare + clavier + chœurs)
Kenny Aronoff (batterie + percussions)
Randy Cantor (orgue)
Richard Drummie (guitare)
Doug Emery (clavier + orgue)
Pete Harris (piano + programmation)
George Huchison (guitare + mandoline)
Hugh McDonald (basse)
Tom McWilliams (batterie + programmation)
Eddie Montilla (clavier + basse synthé)
Lazaro Rodriguez (guitare)
Arturo Sandoval (bugle)
Ram Chandra (sitar)
Mercedes Abal (flute)
Catherine Browning (violon)
Alison Dodds (violon)
Andrea Morris (violon)
Clare Raybould (violon)
Eliot Sloan (chœurs)
Betty Wright (chœurs)

Année : 1997
Label : Uptown / Universal
Production : Desmond Child


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...