SPITALFIELD : Better Than Knowing Where You Are

Près de dix années d'existence, au moins trois albums (hors enregistrements indépendants), et toujours pas la moindre reconnaissance. SPITALFIELD n'est pas ce qu'on peut appeler le groupe le plus verni de la scène rock actuelle, mais c'est loin d'être le moins talentueux. Son quasi anonymat médiatique, ce groupe de Chicago le doit sans doute plus aux faibles moyens promotionnels de son label Victory Records, que j'avoue d'ailleurs découvrir avec ce disque. Du coup, comme beaucoup, j'étais passé complètement à côté des deux premiers albums, jusqu'à ce que je tombe sous le charme de quelques extraits de ce Better Than Knowing Where You Are, troisième album du groupe. Il faut dire que Spitalfield ne nous ménage pas, d'entrée, les excellents The Only Thing That Matters et On The Floor nous entrainent dans un tourbillon mélodique dans lequel il est bien difficile de ne pas se laisser prendre. Sur l'autocollant collé au blister, le label n'hésite pas à présenter Spitalfield comme le JIMMY EAT WORLD de la nouvelle génération, et cette étiquette sied plutôt bien au groupe, notamment sur un titre comme le mid tempo Secrets In Mirrors, où les sonorités et l'ambiance nous ramènent souvent à l'excellent Futures. L'univers du groupe est fait d'émotion, d'énergie (le bien rock'n'roll Curtain Call, Lasting First Impression...), d'intensité (et en cela, il y a un petit côté ANBERLIN sur plusieurs titres), de fraîcheur, le groupe sait exploiter à plein régime ses mélodies d'apparence pourtant simples, en ajoutant ici et là quelques subtilités qui tordent le cou à la monotonie qu'on rencontre chez bien d'autres groupes. On retiendra aussi dès les premières écoutes le très beau Novocaine, une ballade éthérée à la... Jimmy Eat World. Résumons : des compos efficaces, un de ces bons gros sons du moment, et un chant plutôt expressif... oui, ce disque est franchement solide, mais il a toutefois un défaut majeur : sa durée ! Les 38 minutes passent à une vitesse éclair, tant et si bien qu'une double ration s'impose à chaque écoute, sans lassitude.

Highlights : The Only Thing That Matters, On The Floor, Novocaine, Lasting First Impression, Secrets In Mirrors, Hold On...

Tracklist :
01. Dare To... [intro]
02. The Only Thing That Matters
03. On The Floor
04. Secrets In Mirrors
05. Better Than Knowing Where You Are
06. Hold On
07. Won't Back Down
08. Curtain Call
09. Tell Me, Clarice
10. Lasting First Impression
11. Novocaine
12. ...Listen


Line-up :
Mark Rose (chant)
Dan Lowder (guitare)
TJ Milici (basse)
JD Romero (batterie)

Année : 2006
Label : Victory Records 
Production :  Matt Opal + Spitalfield

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...