VAN STEPHENSON : Righteous Anger

En grandissant au cœur de l'Amérique, d'abord dans l'Ohio où il est né, puis à Nashville où ses parents s'installèrent lorsqu'il avait dix ans, la carrière musicale de VAN STEPHENSON semblait naturellement vouée à la country. C'est bien dans ce style qu'il fit ses débuts de compositeur pour des artistes renommés comme Kenny Rogers ou Crystal Gayle, mais en rencontrant le compositeur Dave Robbins à la fin des années 70 (avec qui il finira par fonder bien plus tard le célèbre —  aux USA du moins — groupe de country BLACKHAWK), le chanteur allait peu à peu dévier vers l'AOR. Après un premier album injustement passé sous silence (China Girl, sorti sur un petit label en 1981), Van Stephenson se retrouvait en studio à Los Angeles avec une sorte de « supergroupe » de l'AOR : on retrouvait à ses côtés les deux futurs GIANT Dan Huff (guitare) et Alan Pasqua (clavier), mais aussi deux fidèles collaborateurs de RICK SPRINGFIELD avec le batteur Mike Baird et le bassiste Dennis Belfield, les chœurs étant quant à eux assurés par des cadors comme Bill Champlin (CHICAGO) ou Tom Kelly (I-TEN, PAT BENATAR...). Mieux encore que les impressionnants états de service de ce joli monde, la potion concoctée par Van Stephenson sur ce Righteous Anger surclassait le pourtant déjà remarquable China Girl. Tantôt délicates et aériennes (les magnifiques ballades Heart Over Mind, The Cure Will Kill You et Others Only Dreams), tantôt porteuses d'une certaine hargne (What The Big Girls Do, le très percutant Righteous Anger et ses riffs étonnamment agressifs, ou encore le joliment enflammé Modern Day Delilah...), les mélodies de l'Américain ont en commun une originalité, une élégance, et, ultime raffinement, une fraîcheur sur laquelle le temps ne semble pas avoir de prise. La singularité du style de Van Stephenson doit  également beaucoup à son timbre de voix qui, à l'image de sa musique, combine une certaine douceur à un tempérament fougueux donnant tout le mordant nécessaire aux morceaux les plus pêchus de l'album. Sans l'ombre d'un doute, ce Righteous Anger fait figure d'incontournable pour tout amateur d'AOR, au même titre que le suivant — Suspicious Heart — sorti deux années plus tard.

Tracklist :
01. Modern Day Delilah
02. I Know Who You Are (And I Saw What You Did)
03. What The Big Girls Do
04. Don't Do That
05. Others Only Dream
06. Righteous Anger
07. The Cure Will Kill You
08. You've Been Lied To Before
09. Heart Over Mind
10. All American Boy

Line-up :
Van Stephenson (chant)
Dan Huff (guitare)
Alan Pasqua (clavier)
Dennis Belfield (basse)
Mike Baird (batterie)
+
Ken Mims (guitare)
George Doering (guitare)
Mike Hanna (clavier)
Richard Landis (percussions)
Tom Kelly (choeurs)
Bill Champlin (choeurs)
Phil Brown (choeurs)

Année : 1984
Label : MCA / High Vaultage [rééd. 1996]
Production : Richard Landis




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...