TONY CAREY : Bedtime Story

Après que MCA lui ait tourné le dos suite à l'échec commercial du paradoxalement fabuleux Blue Highway (que ces derniers s'étaient bien gardé de promouvoir un tant soit peu...), TONY CAREY prenait un nouveau départ, et c'est du côté de l'Allemagne - sa terre d'accueil depuis la fin des années 70 - que le chanteur trouvait une main tendue. Bedtime Story marquait la fin de sa collaboration avec le producteur Peter Hauke, et le début d'une nouvelle avec un autre allemand, le chanteur PETER MAFFAY, très populaire dans son pays. Avec lui, Tony co-signera près du tiers de ce disque qui servit de bande son à un film allemand nommé Der Joker. S'il s'agissait bien d'un nouveau départ au niveau de la manière dont Tony allait désormais travailler, Bedtime Story n'était en rien une remise à plat du style de son auteur. Ce disque s'inscrivait en effet dans la droite lignée du précédent, commençant comme ce dernier sur les chapeaux de roue avec un tonitruant Burning Bridges, qu'on retiendra comme l'un des titres les plus hard du répertoire solo de Tony Carey. Avec les sublimes ballades Bedtime Story (et son passage a capella sur la fin, qui rappelle un peu les somptueuses harmonies vocales de THE HOOTERS), Friends (un autre rêve éveillé guidé par la seule voix du Maître et son clavier enchanteur) ou encore le très beau The Joker, Tony laissait comme toujours libre court à une émotion sans limite, riche de l'inébranlable sincérité de cet artiste hors pair. On n'oubliera pas non plus de citer le magnifique All In The Family, un titre purement FM mais comme toujours marqué au fer rouge par la personnalité du musicien, ou encore le très enthousiasmant Somewhere Down The Road et ses accents pop rock'n'roll. Enfin, les purement rock'n'roll The Last Train et le plus furieux My My My - deux brûlots aux riffs lourds et acérés façon hard rock 70's - confirmaient le côté rentre-dedans placé un cran au dessus des précédentes réalisations de Tony. Encore une fois, l'américain exilé signait un album parfait, son troisième chef-d'oeuvre consécutif. Une nouvelle carrière s'ouvrait à lui, avec un public plus restreint, mais sans doute aussi plus reconnaissant de son incroyable talent...

Tracklist :
01. Burning Bridges
02. Do You Really Want To Live Like That ?
03. Bedtime Story
04. All In The Family
05. Keeping The Tigers Away
06. Friends
07. Somewhere Down The Road
08. The Last Train
09. My My My
10. The Joker


Line-up :
Tony Carey (chant + clavier)
+
Carl Carlton (guitare)
Peter Maffay (guitare)
Steffi Stephan (basse)
Bertram Engel (batterie)

Année : 1987
Label : Teldec
Production : Tony Carey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...