TESLA : Mechanical Resonance

Formés à l'origine en 1982 sous le nom CITY KIDD, les californiens de TESLA se révélaient aux yeux de l'Amérique en 1986 avec une vision du business un peu différente de leurs concurrents de l'époque. Au côté spectaculaire et parfois excessif de bon nombre de groupes de cette époque, Tesla préférait mettre en avant des valeurs plus simples, plus authentiques, puisant ses points de repère dans le hard rock des années 70 plus que dans la scène glam de l'époque. Avec Tesla, pas de place pour la technologie moderne, et donc pas de programmation ni de sonorités synthétiques. On est d'ailleurs prévenu par ces deux mots fièrement mis en valeur dans le livret : « no machines ! ». Souvent assaisonné de grosses cuillérées de blues, la musique du groupe de Sacramento sort manifestement des tripes de ses auteurs, n'accordant que peu de place aux fioritures, si ce n'est par le biais de monumentaux solos de guitare. De cet aspect brut de décoffrage naissait pourtant un premier album qui, s'il ne faisait pas trop dans la dentelle, ne négligeait pas pour autant une immense subtilité. Rarement le hard rock classique aura été servi avec autant de rage, de puissance et d'émotion mêlés. Ce cocktail explosif nous saute aux oreilles sur des bombes comme EZ Come EZ Go (et son refrain imparable) ou le single Modern Day Cowboy, mais c'est encore plus sur le mid tempo lancinant Changes que Tesla fait le plus de dégâts ; une tornade d'émotion, sur laquelle la voix écorchée de Jeff Keith fait plus que jamais la différence. Ce style de compo bouleversante deviendra une spécialité récurrente sur les albums suivants, et on peut se demander comment une perle de cette trempe n'a pas été exploitée en single à l'époque. Autres morceaux au potentiel commercial immense tout en ne sentant jamais l'opportunisme, les excellents 2 Late 4 Love, Rock Me To The Top, la ballade au fort parfum d'AEROSMITH We're No Good Together ou encore le mid tempo sur fond de rythmique acoustique Little Suzi qui, lui, aura eu les faveurs d'une sortie single. Et puis pour finir de brosser le portrait de ce petit chef d’œuvre de hard rock intelligemment dosé, les racines 70's du groupe s'exprimaient sans retenue sur des brûlots comme Cumin' Atcha Live, Gettin' Better ou encore Cover Queen, tandis que Before My Eyes, par son côté aérien et sa construction un chouïa plus complexe qu'à l'habitude, flirtait presque avec le progressif, sans donner la migraine. Intense, sincère, troublant, rageur, explosif, les qualificatifs ne manquent pas pour définir la musique de Tesla, mais un seul pourrait tous les résumer : indispensable !


Highlights : Changes, EZ Come EZ Go, 2 Late 4 Love, Rock Me To The Top, We're No Good Together, Modern Day Cowboy, Before My Eyes....

Tracklist :
01. EZ Come EZ Go
02. Cumin' Atcha Live
03. Gettin' Better
04. 2 Late 4 Love
05. Rock Me To The Top
06. We're No Good Together
07. Modern Day Cowboy
08. Changes
09. Little Suzi
10. Love Me
11. Cover Queen
12. Before My Eyes


Line-up :
Jeff Keith (chant)
Frank Hannon (guitare + clavier + mandoline)
Tommy Skeoch (guitare)
Brian Wheat (basse)
Troy Luccketta (batterie)
+
Jimmy Maelen (percussions)
Michael Barbiero (choeurs)[12]

Année : 1986
Label : Geffen
Production : Steve Thompson + Michael Barbiero



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...