TESLA : The Great Radio Controversy

Après trois années bien chargées, dont la moitié en tournée à travers le monde au côté de monstres sacrés tels que DAVID LEE ROTH, ALICE COOPER ou encore DEF LEPPARD, les californiens de TESLA nous revenaient avec un deuxième album. La recette n'avait pas vraiment changé, à ceci près que le groupe mettait peut-être plus qu'avant en valeur ses influences bluesy dans son hard rock. Un état d'esprit également moins enragé, plus classique, comme sur Heaven's Trail ou Be A Man, faisait de Tesla plus que jamais de dignes héritiers de légendes des 70's comme AEROSMITH. Mais ce qui m'attire le plus dans la musique de Tesla reste bien ses accès d'émotion intense, combinés à une rare puissance, comme sur l'hymne Hang Tough qui ouvre l'album, ou encore dans un registre moins dévastateur mais tout aussi touchant, le mid tempo à l'atmosphère sombre Lazy Days Crazy Nights, ou encore Makin' Magic, Flight To Nowhere et Lady Luck. On y décèle sans mal un sens de la mélodie bien au dessus de la moyenne, et Jeff Keith fait étalage tout son talent d'interprète sur ce genre de titre, révélant une grande sensibilité sous ses faux airs de brailleur notoire. Non, pas de doute, Keith est un grand chanteur de hard rock, tout comme la paire Hannon / Skeoch est à l'évidence redoutable dans ses duels de guitare jouissifs. Pour finir, sans renier ses racines hard rock ni donner l'air de se compromettre, Tesla se livrait à l'exercice de la ballade avec les honneurs sur Love Song et sa longue intro acoustique, qui deviendra par la même occasion l'un des plus gros hits du groupe.


Highlights : Hang Tough, Lazy Days Crazy Nights, Makin' Magic, Flight To Nowhere, Lady Luck...

Tracklist :
01. Hang Tough
02. Lady Luck
03. Heaven's Trail (No Way Out)
04. Be A Man
05. Lazy Days, Crazy Nights
06. Did It For The Money
07. Yesterdaze Gone
08. Makin' Magic
09. The Way It Is
10. Flight To Nowhere
11. Love Song
12. Paradise
13. Party's Over


Line-up :
Jeff Keith (chant)
Frank Hannon (guitare)
Tommy Skeoch (guitare)
Brian Wheat (basse)
Troy Luccketta (batterie)

Année : 1989
Label : Geffen
Production : Steve Thompson + Michael Barbiero


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...