SURVIVOR : Too Hot To Sleep

SURVIVOR se présentait en 1988 sous la forme d'un trio réduit aux seuls membres inébranlables du groupe. Durant la dernière tournée, le bassiste Stephan Ellis — qui souffrait d'un ulcère à l'estomac — avait dû abandonner son poste. Une fois de plus, après avoir écarté Dave Bickler pour d'autres raisons de santé, Jim Peterik et Frankie Sullivan ne s'embarrassaient pas de sentiments et indiquaient la sortie à leur partenaire de longue date. La tournée terminée, c'est le batteur Marc Doubray qui, n'appréciant que modérément l'adoucissement de la musique du groupe et le faisant manifestement savoir, finit par être dégagé à son tour par les deux tauliers du groupe. Ne restait donc plus que ces derniers, et Jimi Jamison, qu'il eût été suicidaire de limoger. L'ironie veut que Doubray fût renvoyé au moment précis où ses plaintes étaient sur le point d'être entendues, car avec Too Hot To Sleep, Survivor musclait à nouveau un peu sa musique, comme on peut le remarquer dès le premier titre, She's A Star qui n'est, cela dit, pas non plus le plus fameux de l'album. On est plus convaincu sur la puissante ballade Burning Bridges, ou sur les plus rythmés Rhythm Of The City et Here Comes Desire (illuminé par ces fameuses envolées de guitare dont Sullivan est passé maître), mais les superbes Desperate Dreams et Too Hot To Sleep, qui renouent avec la facette la plus AOR de Survivor, sont de loin les plus remarquables, mélodiquement, de ce disque qui, tout en sachant encore briller par intermittence, marquait la fin d'un cycle, et même d'une histoire, Survivor étant mis au placard peu après la sortie de ce septième album, et pour longtemps.

Tracklist :
01. She's A Star
02. Desperate Dreams
03. Too Hot To Sleep
04. Didn't Know It Was Love
05. Rhythm Of The City
06. Here Comes Desire
07. Across The Miles
08. Tell Me I'm The One
09. Can't Give It Up
10. Burning Bridges


Line-up :
Jimi Jamison (chant + chœurs)
Frankie Sullivan (guitare + chœurs)
Jim Peterik (clavier + chœurs)
+
Bill Syniar (basse)
Mickey Curry (batterie)
Peter John Vettese (clavier)
Tommy Shaw (chœurs)
Ian Lloyd (chœurs)
Rory Dodd (chœurs)

Année : 1988
Label : Scotti Bros [réédition Volcano]
Production : Frank Filipetti + Frankie Sullivan



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...