SURVIVOR : Caught In The Game

Propulsé par l'hymne du même nom, l'abum Eye Of The Tiger avait permis à SURVIVOR de se faire connaître dans bien des pays, même si la popularité du titre Eye Of The Tiger semblait dépasser d'assez loin la notoriété réelle du groupe. Dans un monde qui oublie vite ceux qu'il a un temps sorti de l'ombre, il fallait rebattre le fer sans attendre, et le groupe de Chicago ne perdit pas de temps pour regagner le chemin des studios. Après tout juste un an, Jim Peterik et Frankie Sullivan (qui se chargeait cette fois seul de la production) avait déjà de quoi enregistrer une suite à leur troisième album. Suite assez solide d'ailleurs, et ce n'est pas tellement du côté de l'écriture qu'il faudra chercher la principale raison de l'insuccès de ce Caught In The Game qui, outre son très bon morceau titre qui ouvrait l'album, présente un joli nombre de mélodies dans la veine du précédent album (Jackie Don't Go, It Doesn't Have To Be This Way, ou le superbe Half Life, sorte de réplique une fois de plus inspirée à American Heartbeat). Deux ou trois titres en fin d'album sont certes un peu moins marquants, mais la raison qui explique le désintérêt du public à sa sortie est plus à chercher du côté des problèmes de santé du chanteur Dave Bickler qui, souffrant de polypes sur les cordes vocales, dut être opéré et mis au repos après l'enregistrement de ce disque. La tournée, de fait, était remise à plus tard, et Survivor fut dans l'impossibilité de soutenir la sortie de ce disque sur scène. La réaction du groupe ne se fit pas attendre, et en hommes sachant mieux mener leurs affaires que les relations humaines, Peterik et Sullivan remercieront le chanteur, remplacé sur l'album suivant par un Jimi Jamison qui fera hélas un peu vite oublier la voix originale du groupe.

Tracklist:
01. Caught In The Game
02. Jackie Don't Go
03. I Never Stopped Loving You
04. It Doesn't Have To Be This Way
05. Ready For The Real Thing
06. Half-Life
07. What Do You Really Think?
08. Slander
09. Santa Ana Winds


Line-up : 
Dave Bickler (chant)
Frankie Sullivan (guitare + chœurs)
Jim Peterik (clavier + chœurs)
Stephan Ellis (basse)
Marc Droubay (batterie)
+
Daryl Dragon (clavier)
Kevin Cronin (chœurs)
Tom Kelly (chœurs)
Richard Page (chœurs)

Année : 1983
Label : Scotti Brothers Records [rééd. Volcano]
Production : Frankie Sullivan




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...