STEVIE NICKS : Trouble In Shangri-La

STEVIE NICKS aura enseigné la patience à ses fans depuis une vingtaine d'années. Accentuant d'environ un an le délais d'attente entre chacun de ses albums solo depuis Rock A Little, Stevie Nicks laissait cette fois s'écouler sept années entre Street Angel et ce Trouble In Shangri-La. Principal changement depuis le précédent, la chanteuse faisait appel à son homologue SHERYL CROW pour la production de plusieurs titres. Ce nom était en quelque sorte signe d'une certaine sobriété au niveau des arrangements, et c'est bien ce qui caractérise la plupart des titres co-produits par Crow. D'une certaine manière, sa présence ne me rassurait pas trop, mais que les choses soient claires : n'est pas née celle qui fera de l'ombre ou mettra en veilleuse ne serait-ce qu'une infime partie de l'incommensurable sensibilité de Stevie Nicks ! Certes ce Trouble In Shangri-La portait parfois la marque d'un semblant de griffe de Sheryl Crow, mais l'univers bouleversant de Stevie Nicks inondait bon nombre de titres comme les merveilleux Trouble In Shangri-La, Planets Of The Universe ou encore Fall From Grace. Voilà bien de la grande Stevie, telle qu'on ne l'avait plus entendue depuis l'énorme The Other Side Of The Mirror. Le genre de titre qui manquait à Street Angel, où la magie ne tarde pas à produire l'envoûtement tant attendu ! Sans surprise, ces trois pièces maîtresses de l'album, aux arrangements plus riches, n'étaient pas le fruit d'une production co-signée par Sheryl Crow. Malgré ces quelques divergences dans la mise en forme, Trouble In Shangri-La reste un album très cohérent, chaque titre étant soudé par la personnalité de son interprète. Qu'on se le dise, on ne trouve toujours pas de faute de goût sur ce disque. On pourra tout juste avouer une préférence à l'orchestration de la version précédemment enregistrée de Sorcerer, une vieille compo de Stevie confiée jadis à MARILYN MARTIN pour la bande originale de Streets Of Fire en 1984. En tout point, ce disque relevait d'un cran le niveau du précédent opus, présentant un mix de titres mélodiquement imparables à quelques interprétations plus épurées et intimistes qui ne faisaient absolument pas tache dans le paysage (la superbe ballade I Miss You...). Un retour en grande pompe pour l'enchanteresse du rock, donc.

Highlights : Trouble In Shagri-La, Planets Of The Universe, Fall From Grace, Bombay Sapphires, I Miss You...

Tracklist :
01. Trouble In Shangri-La
02. Candlebright
03. Sorcerer
04. Planets Of The Universe
05. Every Day
06. Too Far From Texas +
07. That Made Me Stronger
08. It's Only Love
09. Love Changes
10. I Miss You
11. Bombay Sapphires *
12. Fall From Grace
13. Love Is @


Line-up :
Stevie Nicks (chant + clavier)
+
Sheryl Crow (guitare + chant + basse)
John Shanks (guitare + clavier + basse)
Mike Campbell (guitare)
Waddy Wachtel (guitare)
Rusty Anderson (guitare)
Tim Pierce (guitare)
Rick Nowels (guitare)
Lindsey Buckingham (guitare)
Jeff Trott (guitare)
Peter Stroud (guitare + mandoline)
Pierre Marchand (guitare + clavier)
Michel Pepin (guitare)
Patrick Warren (clavier)
David Kahne (clavier)
Charles Judge (clavier)
Benmont Tench (orgue + piano)
Rami Jaffe (clavier)
Sarah McLachlan (piano + guitare)[@]
Sylvain Grand (clavier)
Al Ortiz (basse + guitare)
Dan Rothchild (basse)
John Pierce (basse)
Tim Smith (basse)
Brian Minato (basse)
Brian McLeod (batterie)
Gary Ferguson (batterie)
Vinnie Colaiuta (batterie)
Matt Chamberlain (batterie)
Steve Ferrone (batterie)
Ash Sood (batterie)
Lenny Castro (percussions)
Macy Gray (chant)[*]
Natalie Maines (chant)[+]
Sharon Celani (choeurs)
Lori Nicks (choeurs)

Année : 2001
Label : Reprise Records
Production : John Shanks + Stevie Nicks + Sheryl Crow ... 


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...