ROBERT TEPPER : No Easy Way Out

Si je ne devais retenir qu'une voix dans le rock, je crois que ROBERT TEPPER serait proche de la tête de liste. Son chant gorgé d'émotion, de classe et d'une certaine rage n'a d'ailleurs pas fait qu'un seul adepte. L'acteur Sylvester Stallone lui-même n'était pas de taille à résister ! C'est du reste en grande partie grâce à son admiration que Robert Tepper - qui venait d'achever une collaboration très rapprochée dans l'ombre du chanteur BENNY MARDONES (avec qui il co-signa le carton Into The Night) - sortait de l'anonymat en travaillant enfin pour son propre compte. Entouré de la crème des musiciens de studio de l'époque, avec notamment Dann Huff et Alan Pasqua (VAN STEPHENSON, et futur GIANT), Myron Grombacher (le batteur de PAT BENATAR) ou encore Tom Kelly et Tommy Funderburk en choristes haut de gamme, ce natif du New Jersey donnait à l'AOR hi-tech ses lettres de noblesse sur un titre comme le monumental No Easy Way Out, son plus grand hit rendu célèbre par la bande son de Rocky 4. Ce côté hi-tech était essentiellement dû aux choix de production de Joe Chiccarelli, qui n'était pas venu pour faire de la figuration, mais comptait au contraire bien laisser sa patte sur les bombes que Robert Tepper lui avait confiées. Il en resultait un son extrêmement soigné et solide, contrebalancé par le côté enragé et sauvage des guitares et peut-être plus encore de la somptueuse et envoûtante voix de Tepper. Tout ce talent était mis au service de véritables monuments d'émotion et de classe que Tepper signait pour ainsi dire seul. On retiendra évidemment le fabuleux Angel Of The City (que Stallone utilisera une fois encore, pour la B.O. de Cobra cette fois) sur lequel Dan Huff nous gratifiait d'un solo incendiaire, mais aussi le superbe Soul Survivor ou les magnifiques ballades Your Love Hurts et If That's What You Call Lovin'. Le titre final - Domination - plantait quant à lui le décor du second album, un morceau plus énervé que le reste de l'album, mais sur lequel l'émotion restait évidemment omniprésente. Bref, tout est encore aujourd'hui prétexte à nous remuer les sens sur ce premier album d'un artiste hors du commun.

Tracklist :
01. No Easy Way Out
02. Angel Of The City
03. Don't Walk Away
04. Your Love Hurts
05. Restless World
06. Hopeless Romantic
07. Soul Survivor
08. If That's What You Call Lovin'
09. Domination 


Line-up :
Robert Tepper (chant)
+
Dan Huff (guitare)
Guy Marshall (guitare)
Eric Williams (guitare)
Alan Pasqua (clavier)
Kim Bullard (clavier)
Scott Wilks (clavier)
Richard Gibbs (clavier)
Tim Landers (basse)
Myron Grombacher (batterie)
Carlos Vega (batterie)
...

Année : 1985
Label : Scotti Brothers Records / CBS
Production : Joe Chiccarelli

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...