ROBERT TEPPER : Modern Madness

Deux années après un No Easy Way Out couronné d'un certain succès, notamment grâce au monumental morceau titre, ROBERT TEPPER revenait dans le business dans des conditions loin d'être optimales. Pour des raisons obscures, son label Scotti Bros semblait bien décidé à lui mener la vie aussi dure que possible, cherchant visiblement plus à freiner son ascension qu'à véritablement oeuvrer dans le sens de l'artiste. Déjà affecté par de sérieux problèmes personnels, Robert Tepper accumulait les raisons de faire éclater sa rage. On lui connaissait déjà un tempérament et un style écorché vif sur No Easy Way Out, mais ce Modern Madness allait définitivement lui servir d'exutoire. Si bien que sur des titres comme The Unforgiven, Modern Madness, Don't Get Me Started ou encore Love Turned To Crime, Robert Tepper se présentait plus sauvage que jamais. Heureusement, le chanteur ne se recyclait pas pour autant en grogneur de metal extrême, et il pouvait de plus encore compter sur des mélodies de premier choix. Par ailleurs, la production de Joe Chiccarelli, un peu plus pop et moderne que sur le précédent album, aidait également à atténuer les quelques excès du chanteur. Sa voix n'en demeurait pas moins remarquable et fidèle à son excellence sur bien des morceaux. Si bien qu'en dépit du fait que Robert Tepper ait aujourd'hui tendance à trouver tous les défauts à ce disque (vraisemblablement associé dans son esprit à de trop pénibles souvenirs), Modern Madness avait à l'image de son prédécesseur de sérieux atouts pour en faire un nouveau classique du rock mélodique. Les morceaux sur le fil du rasoir ne doivent en effet pas faire oublier des merveilles comme les déluges d'émotions que représentent les intenses ballades Working Understanding et Daylight, ou encore l'excellent duo avec la chanteuse CARROLL SUE HILL (qu'on aurait bien aimé entendre sur des albums rien qu'à elle) sur Fighting For You. On notera également le chaleureux Down In The Belly Of Life dont les arrangements contribuaient à accentuer le côté AOR hi-tech du premier album. A l'évidence, Joe Chiccarelli était bien résolu à utiliser toute la technologie qu'il avait sous la main, mais avec une certaine parcimonie, si on en croit la très bonne tenue de ce disque encore aujourd'hui. L'homme était curieux, mais raisonnable. On relèvera pour finir les débuts de la désormais célèbre TORI AMOS en choriste sur ce disque, venant ainsi s'ajouter à la longue liste de musiciens réputés ou en devenir qui avaient jugé bon de travailler avec ce fabuleux artiste, hélas aussi immensément talentueux que malchanceux...

Tracklist :
01. The Unforgiven
02. Don't Get Me Started
03. Fighting For You +
04. Working Understanding
05. Down In The Belly Of Life
06. Modern Madness
07. When You Dream Of Love
08. Love Turned To Crime
09. Sing For Me
10. Daylight


Line-up :
Robert Tepper (chant + clavier)
+
Dan Huff (guitare)
Gene Black (guitare)
Gary Myrick (guitare)
Kevin Savigar (clavier)
Fernando Saunders (basse)
Leon Johnson (basse)
Myron Grombacher (batterie)
Carroll Sue Hill (chant)[+]
James House (choeurs)
Tori Amos (choeurs)
Jeanette Tepper (choeurs)
...

Année : 1988
Label : Scotti Brothers Records
Production : Joe Chiccarelli

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...