RICK SPRINGFIELD : Success Hasn't Spoiled Me Yet

Premier signe du succès commercial rencontré par Working Class Dog l'année précédente, Ron le chien, jadis besogneux prolétaire, s'affichait désormais avec deux chiennes de luxe à l'arrière d'une limousine, une bouteille de champagne à portée de patte. L'ironie contenue dans le titre de ce Success Hasn't Spoiled Me Yet était tout aussi amusante que la mise en scène de la pochette, mais en même temps annonciatrice d'un léger changement. RICK SPRINGFIELD avait tout de même un brin changé son fusil d'épaule sur ce disque, mais pas forcément en mal. Success... marquait en effet une petite acalmie dans le tempérament fougueux qui nous ébouriffait le cuir chevelu sur Working Class Dog. La musique s'embourgeoisait un peu, se rapprochant plus que jamais de l'AOR, classieux et plus posé sur les excellents Don't Talk To Strangers, Calling All Girls ou encore le très émouvant April 24, 1981 écrit en hommage à son défunt père. L'énergie était bien là encore, mais la douce folie du précédent opus semblait un peu contenue, même si le disque savait encore appuyer sur le champignon comme sur Kristina. Le très bon I Get Excited donnait quant à lui une réplique quasi parfaite à Jessie's Girl, s'imposant presque aussi bien dans les charts. Pas de doute, on reconnaissait bien le style si personnel de Rick, sa voix émouvante et superbe, et c'était là une des grandes sources de satisfaction de ce disque. La richesse mélodique n'atteignait pas encore le niveau du futur chef-d'oeuvre Living In Oz, mais cet opus n'en restait pas moins, et demeure près de 25 années après sa sortie, d'une intense fraîcheur.

Tracklist :
01. Calling All Girls
02. I Get Excited
03. What Kind Of Fool Am I
04. Kristina
05. Tonight
06. Black Is Black
07. Don't Talk To Strangers
08. How Do You Talk To Girls
09. Still Crazy For You
10. The American Girl
11. Just One Kiss
12. April 24, 1981


Line-up :
Rick Springfield (chant + guitare)
+
Charles Sandford (guitare)
Tim Pierce (guitare)
Alan Pasqua (clavier)
Gabriel Katona (clavier)
Mike Baird (batterie)
Tom Kelly (choeurs)
Richard Page (choeurs)

Année : 1981
Label : RCA
Production : Keith Olsen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...