JIMMY EAT WORLD : Chase This Light

Futures - le précédent album de JIMMY EAT WORLD - fait partie des disques que j'ai écouté avec le plus d'assiduité ces dernières années. Chaque passage dans le lecteur me fait l'apprécier davantage, au point que si je devais l'évaluer aujourd'hui, je relèverais sensiblement la note déjà significative que je lui avais attribué au moment de sa sortie. Mais voilà, il n'est pas toujours facile de tenir sur la durée, et le premier titre dévoilé de ce Chase This Light - Big Casino - ne m'avait pas vraiment fait ressentir la fièvre des singles accrocheurs du précédent. Les premières écoutes de l'album tout entier ne m'excitèrent pas davantage, c'est tout juste si je remarquais Gotta Be Somebody's Blues, ce titre pourtant magnifique, à l'atmosphère nébuleuse, toute en mystère, dominé par une basse lancinante, et qui en fin de compte n'a pas grand chose à envier à la richesse d'un Polaris. Et puis à la troisième, voire quatrième écoute, mon avis commença à évoluer, je commençais à accrocher à la plupart des titres, au point de finalement apprécier l'album dans son ensemble, de lui trouver une qualité homogène, et à vrai dire, de ressentir une addiction presque comparable à celle qu'exerçait sur moi son prédécesseur, à ceci près que les mélodies sont ici un peu moins immédiates. J'en finis même par me demander comment j'étais passé à côté du charme de Big Casino, morceau à la fois planant et plutôt énergique. De même, comment la finesse et la fraîcheur vivifiante d'un Let It Happen a pu m'échapper aux premières écoutes ? Et je pourrais en dire autant de Always Be - planant et léger, avec son petit côté THE CURE des débuts sur certains passages -, légèreté qu'on retrouve sur les très beaux Carry You, Dizzy et le plus pop 80's Here It Goes, sans oublier les plus énergiques Electable et - avec sa douce pointe de mélancolie - Feeling Lucky qui sont loin de me laisser insensible ; tout ça pour en arriver à la conclusion évidente que ce disque est tout sauf un ratage. Pour peu qu'on consente à lui donner sa chance, Chase This Light saura fidéliser le public de Futures, peut-être au fil des réécoutes, mais mieux vaut une révélation tardive qu'un oubli prématuré... Un très bon album au final, et un groupe incontournable de la scène actuelle.

Highlights : Gotta Be Somebody's Blues, Dizzy, Let It Happen, Big Casino, Always Be, Carry You, Here It Goes, Feeling You, Electable...

Tracklist :
01. Big Casino
02. Let It Happen
03. Always Be
04. Carry You
05. Electable (Give It Up)
06. Gotta Be Somebody's Blues
07. Feeling Lucky
08. Here It Goes
09. Chase This Light
10. Fireflight
11. Dizzy


Line-up :
Jim Adkins (chant + guitare)
Tom Linton (guitare)
Rick Burch (basse)
Zach Lind (batterie)
+
Amy Ross (chant add.)
Finn Adkins (chant add.)
Jackson Adkins (chant add.)
Ava Lind (chant add.)
John Fields (clavier + basse)
Stephen Lu (clavier)
David Campbell (arrangement cordes)

Année : 2007 
Label : Interscope

Production : Jimmy Eat World + Jim Testa + John Fields 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...