JIM CAPALDI : Living On The Outside

Dans la série des retours qu'on n'osait même plus espérer, JIM CAPALDI n'était pas loin de la pole position. Le chanteur accusait en 2001 près de 13 années de silence en solo (sans compter le best of Prince Of Darkness et le bijou inédit du même nom qu'il contenait !). Il faut dire qu'il avait été rappelé par son ami Steve Winwood en 1993 alors que Jim commençait à peine à travailler sur un nouvel opus solo. S'ensuivait la reformation de TRAFFIC, un nouvel album et une tournée marathon dans la foulée. D'album du retour, il n'en est pas exactement question sur ce Living On The Outside. Il s'agissait en fait davantage d'une collection d'inédits, à l'image de Poor Boy Blue sorti il y a quelques mois. Il faut dire qu'avec un tel talent de compositeur, et un si faible nombre d'albums solo réalisés sur plus de trente ans, les inédits ne devaient pas manquer dans les tiroirs de l'anglais. Et la qualité non plus. Jim fait partie de ces rares artistes dont la personnalité est si forte qu'il pourrait me faire avaler les styles les plus éloignés de ma sensibilité musicale, et c'est exactement le sentiment que j'éprouve sur des titres comme Living On The Outside ou Standing In My Light, des morceaux plus orientés blues acoustique avec parfois une petite tonalité 70's (Anna Julia) que proche des joyaux d'AOR que Jim délivra dans les années 80. Mais cette facette glorieuse du bonhomme, on la retrouvait sur une partie non négligeable de ce disque. Avec des mélodies fabuleuses qui n'auraient absolument pas juré sur Some Come Running, comme Time Passes et surtout Riding The Storm - un des plus grands titres de Capaldi - ou encore We're Not Alone, tout aussi poignant. Guère étonnant quand on regarde les crédits, on y retrouve en effet un certain Peter Vale qui n'était pas étranger à l'exceptionnelle qualité de Some Come Running en 1988. A l'évidence, pour la seule présence de ces quelques titres, et l'immense plaisir de retrouver la voix unique de Jim Capaldi sur les autres, moins forts mais toujours gorgés d'émotion (la superbe ballade Love You Til The Day I Die, Heart Of Stone...), et en dépit d'une production moins soignée que sur un album plus conventionnel, ce Living On The Outside reste bien un incontournable de la discographie de feu Jim. Le fan ne saurait en tout cas passer à côté sans s'en mordre les doigts !

Highlights : Riding The Storm, We're Not Alone, Time Passes, Love You Til The Day I Die, Heart Of Stone, Good Lovin'...

Tracklist :
01. Living On The Outside
02. Standing In My Light
03. Anna Julia
04. Time Passes
05. Riding The Storm
06. We're Not Alone
07. Heart Of Stone
08. Love You Til The Day I Die
09. One Man Mission Of Love
10. Good Lovin'
11. Anna Julia [video bonus]


Line-up :
Jim Capaldi (chant + guitare + clavier + batterie)
+
Mick Dolan (guitare + basse)
Paul Weller (guitare)
Chris Parren (clavier)
George Harrison (guitare)
Ian Paice (batterie)
Helmut Zerlett (orgue)
Nick Graham (basse)
Steve Winwood (clavier)
Peter Vale (guitare)
Gary Moore (guitare)
Renata Otta (choeurs)

Année : 2001
Label : SPV / Steamhammer 
Production : Jim Capaldi + Rene Tinner 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...