HAREM SCAREM : Voice Of Reason

Voice Of Reason est sans doute l'album le plus décrié de la discographie de HAREM SCAREM. Il faut dire qu'après deux albums considérés comme des pierres angulaires du hard mélodique par la quasi unanimité des fans du genre, les canadiens prenaient un peu leur public à contre pied à la sortie de ce disque en 1995. Le groupe - qui venait tout juste d'exploser au Japon - ne faisait pourtant que suivre le cheminement déjà engagé sur Mood Swings qui marquait un durcissement de ton en comparaison de la perle hard FM euphorisante qui avait lancé la carrière du groupe en 1991. Accentuant le côté sombre qui pointait déjà son nez sur Mood Swings, Harem Scarem collait sans doute davantage à son époque, mais déboussolait complètement les fans à l'évidence plus demandeurs de tonalités enthousiasmantes que de la noirceur dont faisait d'emblée état un Voice Of Reason qui annonçait clairement la couleur. Harry Hess et sa bande exploraient là un terrain véritablement dérangeant, parfois rebutant même. On reconnaissait bien la personnalité du groupe, et des titres comme le superbe Warning A Frozen Rose (et sa superbe intro au piano) ou le furieux The Paint Thins sauvaient assez clairement l'album du naufrage, mais la tonalité de ce disque était décidément bien trop glauque pour satisfaire le nostalgique de l'esprit des années 80 qui pouvait - sur les deux premiers opus - voir en nos canadiens de formidables bouées de sauvetage au beau milieu d'une morosité artistique plus pesante que jamais au milieu des années 90. Pourtant loin d'être mauvais, artistiquement assez riche même, ce disque ne correspondait tout simplement pas à la plupart d'entre nous. Un album que j'écoute finalement très peu, lui préférant de loin, et c'est un euphémisme, la splendeur rayonnante du tout premier.

Tracklist :
01. Voice Of Reason
02. Blue
03. Warning A Frozen Rose
04. Let It Go
05. And That's All
06. Beathing Sand
07. Candle
08. The Paint Thins
09. I'll Be Brief
10. Untouched
11. Necessary Evil

Line-up :
Harry Hess (chant + clavier)
Peter Lesperance (guitare + clavier)
Mike Gionet (basse)
Darren Smith (batterie)

Année : 1995
Label : WEA
Production : Harry Hess + Pete Lesperance


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...