GOO GOO DOLLS : Gutterflower

La progression des GOO GOO DOLLS est d'une régularité constante. Les premiers albums, où vitesse et énergie étaient un peu des masques à un sérieux manque d'inspiration, sont désormais bien loin. Le temps a fait son oeuvre, et John Rzeznik a développé au fil des ans un remarquable sens de la mélodie et de l'émotion. Dizzy Up The Girl - le dernier album en date - était une sorte de compromis entre l'émotion des compos de Rzeznik, et la douce folie énergisante et pas toujours très raffinée des morceaux signés par le bassiste Robby Takac. Gutterflower est bien plus compact. Rzeznik signe 8 des 12 titres, mais là n'est pas la seule explication car les compos de Takac ont elles aussi gagné en maturité. N'ayons pas peur des mots, Gutterflower est à classer dans le haut du panier de la discographie des américains. Du mid-tempo Big Machine - guitares en avant - qui ouvre la marche à la merveille des merveilles Truth Is a Whisper, l'émotion est omniprésente. Avec leurs mélodies très abouties, 4 ou 5 titres feraient (feront ?) de solides renforts au premier single de l'album (Here Is Gone). Et comme toujours, détail faisant cruellement défaut à ses concurents, la guitare de John Rzeznik y tient une part essentielle. Combien de groupes actuels peuvent se targuer d'un lead guitar digne de ce nom ? Avec ce septième album, Goo Goo Dolls confirme son rang, celui d'un chef de file à mon sens incontestable.

Highlights : Truth Is A Whisper, What Do You Need ?, Big Machine, It's Over, Here Is Gone...

Track list :
1. Big Machine
2. Think About Me
3. Here Is Gone
4. You Never Know
5. What a Scene
6. Up, Up, Up
7. It's Over
8. Sympathy
9. What Do You Need?
10. Smash
11. Tucked Away
12. Truth Is a Whisper


Line-up :
John Rzeznik (chant + guitare)
Robby Takac (basse)
Mike Malinin (batterie)

Année : 2002
Label : Warner
Production :
Rob Cavallo + Goo Goo Dolls

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...