DOUBLEDRIVE : Blue In The Face

Après un premier album sorti en 1999 (1000 Yard Stare) et les désillusions causées par leur ancien label, DOUBLEDRIVE a pris la courageuse décision de faire table rase et de revenir chez lui à Atlanta afin d'y préparer son retour dans des conditions que ses membres définiraient eux-mêmes. Il y a deux ans, le groupe enregistrait 14 nouveaux titres sous la direction du producteur John Philip Kurzweg (CREED, PUDDLE OF MUDD..), et il n'en fallut pas davantage pour que Roadrunner les signe. De retour en studio en 2002, avec cette fois Michael Barbiero aux commandes (qui a notamment travaillé sur le fameux Appetite For Destruction de GUNS N' ROSES), DoubleDrive enregistre en un temps éclair 4 nouveaux titres et en retravaille quelques uns datant des sessions de Kurzweg. Je dois avouer que le premier titre que j'ai découvert de cet album avait nourri en moi un grand espoir. Imprint représente sans aucun doute ce que le rock contemporain peut apporter de plus beau. On a là un titre plein de feeling, d'émotions, et doté d'une mélodie qu'on retient du premier coup, ce qui n'est plus si courant. Ce morceau est sans doute le meilleur de l'album et je ne vous cacherai pas que le reste m'a un peu laissé sur ma faim aux premières écoutes. Sans doute en attendais-je trop, car il faut reconnaitre que la première partie de l'album est de très grande qualité. Des titres comme les excellents Hollowbody ou I Don't Care font une synthèse parfaite entre metal mélodique actuel et rock moderne. Les refrains sont par ailleurs le point fort de DoubleDrive sur ce genre de titres flamboyants ; hélas, la seconde partie du cd est un peu plus brouillonne. Inside Out ou le rugueux Track No 7 me semblent assez dispensables et donnent l'impression que cette fin d'album ne sait trop sur quel pied danser. La très belle ballade mélancolique Evenout, de même que, dans une moindre mesure (après une intro très prometteuse), The Hand (aux faux airs de WINGER sur le refrain) viennent remonter le niveau de cette seconde partie. Toujours est-il qu'en alternant l'excellent et le plus médiocre, on ne sait trop quoi penser de ce Blue In The Face, aux premières écoutes du moins, car avec trois à quatre titres d'un niveau exceptionnel, DoubleDrive parvient tout de même à faire pencher la balance largement en sa faveur, et c'est finalement ce qu'on retiendra de ce cd qu'un fan de rock moderne se devra de connaître au moins pour les perles du genre qu'il renferme.

Highlights : Imprint, Hollowbody, I Don't Care, 11:59, Evenout...

Tracklist :
01. 11:59
02. Imprint
03. Hollowbody
04. Million People
05. I Don't Care
06. Freightrain
07. Track No. 7
08. Evenout
09. Inside Out
10. The Hand
11. Big Shove


Line-up :
Donnie Hamby (chant)
Troy McLawhorn (guitare)
Josh Sattler (basse)
Mike Froedge (batterie)

Année : 2003
Label : Roadrunner
Production : Michael Barbiero + John Philip Kurzweg  

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...