DISHWALLA : Pet Your Friends

Pas facile de jauger un album de DISHWALLA tant ils renferment tous des facettes diverses et presque opposées. Avec ce premier album, ce groupe originaire de Santa Barbara fera un début remarqué grâce au superbe mid tempo Counting Blue Cars, et c'est bien là le titre qui émerge le plus de l'album. J'aurais presque envie de dire qu'il est le seul à véritablement s'extraire de la masse, développant un rock moderne mélancolique, envoûtant et direct, servi par la voix superbe de J.R. Richards, qui figure à mon avis dans le peloton de tête des meilleurs chanteurs de la scène moderne. C'est d'ailleurs cette voix qui fait que, après un certain nombre d'écoutes, on ne parvient pas à rejeter en bloc ce disque ô combien aventureux. Avec Dishwalla, on a en effet affaire à des musiciens qui aiment à sortir des sentiers battus en multipliant les sources d'inspiration. Le problème, c'est que cette curiosité clairement affichée nuit bien souvent à la mélodie et au pouvoir attractif des compos, dans un premier temps au moins. Les breaks sont fréquents, les lignes mélodiques parfois scabreuses, et pourtant, il se dégage incontestablement de l'émotion de toute ce fouillis musical, grâce, une fois encore, et pour une bonne part, à l'interprétation pleine de feeling et de douceur de J.R. Richards. Pour percer le mystère de ce groupe qui malgré ses nombreux vices fait à mes yeux partie des cadors de la scène rock actuelle, il vous faudra nécessairement jongler avec des éléments aussi variés que le progressif (dans les structures et le côté difficile d'accès qui en découle), le hard rock (dans certains riffs secs, comme sur certains passages de Pretty Babies), et même de petites touches jazzy (le final de Give) et funk (la rythmique de Charlie Brown's Parents). Et si le côté rock reste malgré tout dominant, cet effort n'est pas toujours très aisé... Un problème pour un album qui malgré ses nombreux défauts reste pour moi un cd à connaître quand on s'intéresse au rock US actuel, ne serait-ce que pour l'étincelant Counting Blue Cars.

Highlights : Counting Blue Cars, Haze, Pretty Babies, Charlie Brown's Parents... 

Tracklist :
01. Pretty Babies
02. Haze
03. Counting Blue Cars
04. Explode
05. Charlie Brown's Parents
06. Give
07. Miss Emma Peel
08. Moisture
09. The Feeder
10. All She Can See
11. Only For So Long
12. Interview With St. Etienne [ghost track]


Line-up :
J.R. Richards (chant + orgue + piano + clavier)
Rodney Browning (guitare + choeurs)
Scot Alexander (basse + clavier + choeurs)
George Pendergast (batterie + choeurs)

Année : 1995
Label : A&M
Production : Phil Nicolo + Dishwalla


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...