BENNY MARDONES : Never Run Never Hide

Après un premier album solo sorti en 1978 et tombé dans les mêmes oubliettes que le label qui l'avait édité, BENNY MARDONES était signé chez Polydor grâce à l'aide d'un ami bien placé. Pour ce disque, l'américain se retrouvait associé avec un jeune musicien en devenir, le grand ROBERT TEPPER, qui co-signait avec Benny le tiers des compos de ce Never Run Never Hide. On connaitra plus tard le talent du bonhomme en matière d'écriture, et à vrai dire, sa créativité semblait déjà bien rôdée en 1980. A tel point que les deux hommes signaient d'entrée ce qui deviendra le plus gros hit de Mardones, et à vrai dire le seul véritablement connu du public américain, l'incontournable ballade sur fond de piano et de rythmique suave Into The Night. Le style de Mardones se cherchait à l'époque entre un rock mélodique à la EDDIE MONEY de la même période, et ce côté AOR rageur qu'on connaitra quelques années plus tard avec la prodigieuse carrière solo de Robert Tepper. Vocalement, Mardones partageait avec son jeune collaborateur ce côté écorché vif et irrésistiblement poignant. Une voix qui ne peut laisser insensible, et qui illuminait des titres comme l'intense et puissant Too Young (énorme !) ou She's So French, au point de même stupéfier d'émerveillement le fan de Tepper que je suis sur des passages où on jurerait entendre Tepper lui-même ! Never Run Never Hide flirtait également parfois avec la westcoast, non seulement sur Into The Night, mais également sur la ballade cajoleuse Hey Baby voire American Bandstand et sa rythmique pas si éloignée des EAGLES. Avec son ami D.L. Byron (l'auteur du fabuleux Shadows Of The Night de PAT BENATAR, et ancien partenaire de Mardones dans JUSTICE), le chanteur co-signait enfin bon nombre de titres phares de ce disque bien plus ancré dans les années 80 que son année de sortie ne pourrait le laisser supposer, par exemple sur des morceaux comme Crazy Boy, le superbe She's So French ou encore le plus léger Hometown Girls. Avec un disque de ce calibre, Benny avait de bonnes cartes en main pour réellement s'imposer dans la décennie qui s'ouvrait à lui. Ses problèmes d'alcool et de drogue auront certainement barré la route de son succès, qui aujourd'hui se résume quasi exclusivement à sa ville de Syracuse près de New York, où le chanteur a joui toute sa carrière d'une extraordinaire popularité.

Tracklist :
01. She's So French
02. Mighta Been Love
03. Into The Night
04. Crazy Boy
05. Hold Me Down
06. American Bandstand
07. Hey Baby
08. Hometown Girls
09. Too Young


Line-up :
Benny Mardones (chant)
+
Ron Bloom (guitare)
Bobby Massano (guitare)
Kinny Landrum (clavier)
Leigh Foxx (basse)
Sandy Gennaro (batterie)
Robert Tepper (choeurs)

Année : 1980
Label : Polydor
Production : Barry Mraz

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...