AUTOGRAPH : That's The Stuff

Après le succès rencontré par le single Turn Up The Radio tiré du premier album Sign In Please, le label RCA ne perdait pas de temps pour renvoyer Steve Plunkett et sa bande en studio. Il ne s'était en effet guère écoulé plus de six mois entre la sortie du premier opus et l'enregistrement du second album, et à vrai dire, on sent une certaine précipitation dans ce disque, moins compact, et présentant des mélodies un brin moins marquantes que le premier album. Autograph cultivait toujours son style unique mêlant esprit festif et dextérité des musiciens, le toucher de guitare de Steve Lynch restait aussi flaboyant que sur le premier opus, et le grand Steve Plunkett conservait ce grain de folie dans le chant qui faisait l'essentiel du charme d'Autograph, mais That's The Stuff restera à mon sens (et au goût de Plunkett lui-même) comme l'album le moins abouti du groupe. La production assurée par le groupe et Eddie Delena ne donnait pas non plus le même éclat aux compos, cette personnalité forte insufflée par Neil Kernon sur Sign In Please, qui faisait que Autograph sonnait différemment des autres groupes de l'époque. Moins "bon" pour un groupe comme Autograph n'en reste pas moins excellent, même selon les critères et références de l'époque. Avec des titres comme Take No Prisoners, Blondes In Black Cars ou encore Changing Hands qui annonçait un peu le côté plus FM et moins fou de Loud & Clear, l'album suivant. On notera enfin que ce disque - réédité en 2001 par Spitfire Records - sortit à l'époque en trois versions différentes. La première comptait le titre Six String Fever, remplacé sur la version suivante (ainsi que sur la réédition) par la reprise de GRAND FUNK RAILROAD We're An American Band, en réponse à la confusion qui régnait à l'époque suite à l'arrivée sur le marché d'un groupe russe homonyme que beaucoup confondaient avec la bande à Plunkett. Une troisième version cd vit également le jour (très rare), avec cette fois trois titres supplémentaires dont l'excellentissime You Can't Hide From The Beast Inside (à mon avis le plus fabuleux titre que le groupe ait sorti) également présent sur la B.O. du film Fright Night (Vampire, vous avez dit vampire).

Tracklist :
01. That's The Stuff
02. Take No Prisoners
03. Blondes In Black Cars
04. You'll Get Over It
05. Crazy World
06. Six String Fever
ou We're An American Band*
07. Changing Hands
08. Hammerhead (instrumental)
09. Built For Speed
10. Paint This Town


(*) selon les versions

Line-up :
Steve Plunkett (chant + guitare)
Steve Lynch (guitare)
Steven Isham (clavier)
Randy Rand (basse)
Keni Richards (batterie)

Année : 1985
Label : RCA
Production : Autograph + Eddie Delena

2 commentaires:

  1. J'adore cet album. D'ailleurs tu m'avais envoyé par colis, à l'époque de CrossRocks, une copie CD-R de "That's The Stuff" comprenant les titres bonus cités dans ta chronique ! Je l'ai encore ! Et effectivement, "You Can't Hide From The Beast Inside" est surement l'une des meilleures compositions d'AUTOGRAPH :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage que le label qui l'a réédité il y a quelques années n'ait pas pensé à inclure les bonus.

      Content de te retrouver là.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...