ANBERLIN : Never Take Friendship Personal

Avec des bijoux de rock moderne comme Readyfuels, la superbe reprise de THE CURE Love Song ou Change The World, les floridiens de ANBERLIN m'ont réellement bluffé avec leur premier album sorti il y a deux ans. Le groupe savait à mon avis parfaitement doser énergie, émotion et sens de la mélodie, le tout en se créant un style un peu plus audacieux que ce qu'on rencontre habituellement dans le rock moderne, s'aidant pour cela d'un lead guitar souvent jouissif et de la voix assez particulière de Stephen Christian, assez haut perchée sans pour autant irriter. Mais voilà, le cap du second album n'est pas toujours facile à passer, et les quelques titres que j'avais pu entendre de ce nouvel album ne m'avaient vraiment pas emballé. Vous dire lesquels ? J'en serais aujourd'hui bien incapable tant je trouve que ce Never Take Friendship Personal marche sur les traces de son illustre prédécesseur.  Des onze titres je ne relève une fois encore pas la moindre faiblesse. Ce disque oscille comme le précédent entre le superbe et le grandiose, avec toujours cette faculté à pondre de potentiels hits. Ici, ils se nomment Never Take Friendship Personal, Paperthin Hymn, A Day Late ou encore Time & Confusion et The Feel Good Drag. Autant dire que les moments forts ne manquent pas, et tous recèlent cette originalité caractérisée par moult idées mélodiques et guitaristiques fraîches, et ce style qui m'avait tant touché sur le précédent album. La voix fluette de Stephen Christian pourra peut-être sembler un peu trop légère à certains, mais à vrai dire, je me demande si Anberlin aurait le même charme avec un autre chanteur. Christian contribue à forger le son du groupe, et on s'y fait vite.


Highlights : Never Take Friendship Personal, The Feel Good Drag, Time & Confusion, A Day Late...

Tracklist :
01. Never Take Friendship Personal
02. Paperthin Hymn
03. Stationary Stationery
04. (The Symphony Of) Blasé
05. A Day Late
06. The Runaways
07. Time & Confusion
08. The Feel Good Drag
09. Audrey, Start The Revolution!
10. A Heavy Hearted Work Of Staggering Genius
11. Dance, Dance Christa Päffgen


Line-up :
Stephen Christian (chant)
Joseph Milligan (guitare)
Deon Rexroat (basse)
Nathan Young (batterie)

Année : 2005
Label : Touth & Nail
Production :  Aaron Sprinkle


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...